Browsing Tag

gratitude

Lifestyle

Les petits bonheurs de fin d’été

22 September 2017

Il paraît que l’automne arrive, mais j’ai décidé de faire durer encore un peu l’été en Sicile.
Je profite d’une sieste de mon fiston, blotti sur ma poitrine, pour partager quelques lignes qui ont le goût de l’Italie et l’odeur des embruns.

Une liste non exhaustive de petits bonheurs qui ont le goût d’une rentrée buissonnière.

  • Ne pas porter de manteau, ni de veste, mais un maillot de bain sous sa robe
  • 
Tout partager à 3, et se plaindre pour le sport
  • 
Boire des Spritz, mais en Italie
  • 
Compter combien de nuances de bleus il existe entre le ciel et la mer
  • Imaginer la vie des gens que l’on croise dans la rue
  • 
Choisir la playlist en voiture et chanter à tue tête
  •  Regarder mon fils accomplir de nouvelles choses, tous les jours
  • 
Manger des glaces et des granités, parce que c’est l’été
  • Méditer, sur la plage, au lit, en voiture
  • 
Sourire aux autres, et recevoir un sourire en retour
  • 
Ne porter que des sandales et voir ses doigts de pieds
  • Lire. Lire. Lire.
  • Sentir le vent, l’odeur des pins et des fleurs
  • Decider du programme chaque jour, et prendre le temps de vivre, sans se presser
  • Voir son enfant découvrir la cuisine italienne, et se régaler de pâtes, risottos et glaces
  • Prendre des photos avec les yeux, et les coller dans notre album de souvenirs
  • Voir nos peaux se dorer au soleil, et les cheveux blondir.

 

Quels sont vos petits bonheurs du moment ? 

Passez une douce semaine, au bureau, à la maison, en vacances, et où vous voulez !

Lifestyle

Retrouvez #mondefigratitude sur Twitter @defigratitude!

7 February 2016

 

Dans mon article précédent, je vous proposais de continuer #mondefigratitude tout au long de l’année.

Vous avez été nombreuses(eux) à avoir voté pour la création d’un compte Twitter dédié, et c’est chose faite depuis quelques jours!

Retrouvez tous les tweets tagués #mondefigratitude sur le compte @defigratitude!

 

Le principe reste le même, postez vos petits et grands bonheurs quotidien sur vos comptes Twitter avec le hashtag #mondefigratitude

 

N’oubliez pas que ce compte c’est avant tout le votre, celui de la communauté #mondefigratitude!

 

Merci à toutes(ous) pour votre participation,

 

Anouchka

 

 

Bien-être, Lifestyle

Et si on continuait #mondefigratitude en 2016?

7 January 2016

 

En décembre je vous ai proposé de participer à un “défi” (relire l’article) pour apprendre à pratiquer la gratitude dans son quotidien et finir l’année 2015 de manière positive.

Ensemble, nous avons partagé nos moments positifs, nos petits bonheurs du quotidien sur Twitter et Instagram. Et chaque message posté a rayonné un peu dans la vie des autres. Un immense merci pour votre implication, on se demande parfois pourquoi tenir un blog depuis plusieurs années, et j’ai eu la réponse tous les jours en décembre. Merci pour cet échange, merci pour vos ondes positives, merci!

J’ai appris à mieux connaitre beaucoup d’entre vous, vos métiers, vos hobbies, vos habitudes, et surtout l’impression d’avoir formé une communauté.

Alors pourquoi ne pas continuer en 2016? Ne perdons pas cette nouvelle habitude de chercher le positif dans nos vies, et surtout de s’encourager les un(es) et les autres à se transmettre une belle énergie.

Au delà de Twitter, la gratitude se pratique avant tout dans la tête. Si des idées négatives commencent à vous envahir, garder le réflex de les contrebalancer avec une pensée positive : un sourire, une phrase, une odeur, une image, pensez à ce qui vous a rendu heureuse(eux) dans la journée.

 

 

Cet exercice quotidien peut même s’apparenter à de la méditation minute, fermez les yeux, et en pleine conscience, réfléchissez à ce qui vous a rendu heureuse(eux) et reconnaissant(e).

Mon chiffre fétiche est le 51, j’ai tendance à croire que l’on doit vivre sa vie du côté des 51% plutôt que 49%, c’est à dire faire pencher la balance du bon côté, mais sans être excessive(if), ce qui rejoint l’influence de la gratitude dans son équilibre de vie.

Je continuerais à vous partager mes pensées #mondefigratitude sur Twitter, et n’hésitez pas à partager vos pensées, je me ferais un plaisir des les retweeter dans ma timeline.

 

Je pensais aussi à créer un compte twitter mondefigratitude pour éviter de vous flooder avec mes retweets. Qu’en pensez vous?

[poll id=”2″]

 

Je vous retrouve dans 2 semaines, après des vacances bien méritées. Pour me suivre dans mes aventures au Japon, rendez sur Instagram (biobeaubon), Snapchat (biobeaubon) et Twitter (@biobeaubon).

 

A très vite, et encore une fois : Bonne année 2016 et merci à toutes(ous) de votre participation!

 

Anouchka

Bien-être, Lifestyle

Alors 2015, on fait le bilan?

31 December 2015

 

Encore une année qui se termine. 2015 aura été une année chargée, positive comme douloureuse, mais une chose est sûre : j’ai appris. 

Chaque année, j’ai l’impression de réussir à me tenir aux objectifs que je me fixe, à travailler de plus en plus dur, et surtout à essayer de devenir une meilleure personne.

Cette année, je crois avoir grandi, ou mûri. Apprendre à s’aimer, aimer son corps, avancer avec les pieds bien ancrés dans le sol tout en continuant de laisser son esprit dans les nuages est un travail compliqué, mais j’ai l’impression d’y arriver.

Je ne cherche plus à savoir qui je suis, tout en étant un work in progress. Contradictoire? Pas vraiment, avec le temps on apprend à comprendre sa personnalité, ses valeurs, ses combats, se débarrasser du regard des autres et des leurs avis, à se focaliser sur la réalisation de projets plutôt que développer une coquille vide d’image sociale biaisée.

En 2015, je m’étais fixée plusieurs objectifs :

  • Voyager, encore plus
  • Apprendre une nouvelle langue (ou passer un nouveau diplôme)
  • Commencer à écrire un bouquin
  • Prendre le temps

 

 

 

Voyager, encore plus

image

 

Si 2014 a été une année de voyages en Amérique du Nord, marquée par un déménagement de Washington vers Londres, j’ai profité d’être en Europe pour explorer d’autres contrées.

Je ne connaissais pas vraiment Londres avant d’y habiter, et cette année, j’ai appris à connaître cette immense mégalopole, en parcourant la ville comme une touriste, quartier par quartier pour faire de Londres ma maison.

En mars, j’ai réalisé un rêve en partant en Afrique de l’ouest à la découverte de la Gambie, qui reste une des expériences les plus dépaysantes dans ma vie de voyageuse. Je ne connaissais rien de la Gambie, et j’ai pu découvrir des paysages incroyables, des gens généreux, un pays accueillant.

En juin, je suis allée à Berlin, une ville que je connaissais déjà un peu, mais cette fois ci j’ai eu enfin l’impression de comprendre sa culture et son environnement. J’ai parcouru l’est berlinois de terrasses en musées et vu un concert dans une citadelle.

En juillet, mes valises se sont posées à Lanzarote, une île située en face du Sahara. J’ai toujours été fascinée par cette île lunaire, ses volcans, sa douceur de vivre et son identité Canaries. Lanzarote est un endroit inspirant, vibrant, mystérieux où l’on ressent de très fortes ondes magnétiques. En 3 semaines, nous avons beaucoup écrit, composé, pris le temps de regarder des vieux films, dormir sur les plages, et lire des tonnes de bouquins.

Et toute l’année, j’ai pu (dû) faire de nombreux allers-retours à Paris, ce qui ma permis de comprendre que je n’habitais plus en France. J’ai beau venir souvent à Paris, après 20 ans de vie parisienne, je n’ai plus le même regard sur cet endroit qui ressemble maintenant à un joli souvenir.

Alors, 2015 aura été une année de voyages insolites, loin des sentiers battus et des destinations attendues, j’ai l’impression d’avoir appris milles choses de ces voyages magiques. Je continuerais à tamponner mon passeport en janvier 2016 au Japon. 

 

 

 

Apprendre une nouvelle langue (ou passer un nouveau diplôme)

Capture d’écran 2015-12-31 à 13.41.37

Il y a quelques mois (en septembre), je me posais la question de reprendre un cursus en parallèle de mon travail et du blog. J’ai réfléchi quelques temps à la psychologie pour faire un travail en coaching et développement personnel, mais tout ça était trop proche du blog, et du livre que je suis en train d’écrire. Pour s’inspirer, il faut aussi sortir de son univers de référence.

Ma passion pour les voyages et l’interculturalité m’a plutôt poussé à apprendre une nouvelle langue : rien de mieux pour faire fonctionner son cerveau!

J’ai donc commencé l’apprentissage du coréen en novembre dernier, avec une professeur particulier pendant quelques semaines, avec beaucoup de recherches personnelles. Je lis désormais le hangul (alphabet coréen) et maitrise les bases. J’apprends aussi et surtout les aspects sociétaux de la culture coréenne, à travers l’histoire et l’économie.

Bref, c’est passionnant, enrichissant, je retrouve la fierté de noircir des cahiers, déchiffrer un alphabet. En 2016, j’ai décidé de continuer à apprendre la langue mais dans un institut / centre culturel, pour pourvoir développer plus de capacités à l’oral.

Je ne vous conseillerais jamais assez d’apprendre de nouvelles langues, il n’est jamais trop tard!

 

 

Commencer à écrire un bouquin

FullSizeRender-6

 

Si écrire sur Biobeaubon est l’un des projets les plus enrichissants que j’ai pu développer jusqu’ici, j’ai eu envie poursuivre l’aventure en écrivant un livre sur le développement personnel à travers la pensée positive et la méditation.

A la différence de Biobeaubon, j’aimerais parler des expériences de vies que j’ai pu traverser pour donner des exemples concrets sur l’influence de la pensée positive sur le quotidien. Ce qui signifie aussi fouiller dans son passé, comprendre avec du recul, quelles leçons j’ai pu tirer de ses différents moment de vie, et quel a été l’impact de la méditation ou de la gratitude par exemple.

Et ce travail est long, parfois un peu douloureux. Mais je m’y attelle, la trame prend forme semaine après semaine. Ecrire demande beaucoup de rigueur, il faut comprendre quel est son rythme, quel est le cadre à favoriser, repenser les codes de l’écriture pour quitter le schéma blog pour un style plus littéraire. C’est du travail, mais un superbe projet!

 

 

 

Prendre le temps

GG2

 

Surement l’objectif le plus difficile que je m’étais fixée pour cette fin d’année. Entre juin et octobre, je peux compter les nuits passées chez moi. C’est simple, ma valise n’a pas quitté l’entrée de mon appartement, je passais littéralement mon temps à la remplir et la vider. Ce qui peut paraitre excitant était devenu pour moi une contrainte. En octobre, je m’étais fixée l’objectif de plus sortir de Londres jusqu’aux fêtes de fin d’années.

Et j’ai tenu mon pari en redécouvrant les joies de profiter de sa maison, passer des week-ends à se promener, à partir à la découverte de la ville, et tout simplement en roupillant devant des séries sous la couette.

On a tendance à croire qu’une vie riche est une vie vécue à 100 km/heure, j’ai appris le contraire en quelques mois. Avoir du temps pour soi, pour se reposer, pour enfin planifier des choses, apprendre le coréen, voir des amis, et reprendre des habitudes, qui sont parfois précieuses.

Même si le début de l’année 2016 à l’air de ressembler à un marathon d’avions-déplacements, je ferais en sorte de ne plus retomber dans les mêmes travers, en privilégiant ma vie à Londres. Voyager oui, toujours, mais arrêter de courir pour le travail, la famille, les rendez-vous.

 

 

 

2015, des épreuves mais surtout du positif 

photo-142

 

Cette année a été l’année de toutes les épreuves. Sans rentrer dans les détails, je pensais avoir vécu le plus compliqué à vivre en 2014. Et instinctivement en écrivant ce bilan, je me suis dit “Aww, quelle année horrible”. Entre les attentats en France, le climat ultra violent, et plus personnellement quelques drames personnels, cette année a été éprouvante.

Mais positive. Je ne me suis jamais sentie aussi forte face aux épreuves. Le pari a été compliqué, entre ambition professionnelle, projets personnels complexes, corps soumis à beaucoup de changements. Mais j’ai réussi à en venir à bout.

Cette année, j’ai été entourée de ma famille comme jamais, j’ai formé une équipe soudée avec ma moitié, j’ai pleuré, vécu, ri, hurlé. Mais j’ai appris.

Plus les épreuves sont compliquées, plus on apprend à se relever facilement, et 2014 et 2015 m’auront appris tout cela. Ne jamais abandonner, ne jamais tomber dans la plainte et la pleurnicherie, voir toujours plus loin, et se dire que tout ira bien à la fin, toujours.

 

Alors j’ai hâte d’être en 2016, l’année de mes 30 ans, une année qui s’annonce forte en voyages et en projets. Je vais prendre le temps de réfléchir à mes objectifs pour l’année à venir avant de les partager, même si je pense surtout suivre la lignée de mes projets de 2015 et continuer à les concrétiser.

 

MERCI à vous d’être de plus en plus nombreu(ses) sur Biobeaubon, merci pour tous ces échanges passionnants en 2015, merci de partager un bout de votre vie, merci de montrer que l’on peut être plus positifs(ves) ensemble.

 

Rendez vous dans quelques jours avec le bilan du défi #mondefigratitude

 

Et je vous souhaite une incroyable année 2016, positive et douce.

 

 

Quel est votre bilan pour l’année 2015, et vos temps forts ?

Bien-être, Lifestyle

#mondefigratitude, premier bilan

9 December 2015

 

Il y a plus d’une semaine, je vous proposais de participer à un défi gratitude (relire l’article). Le principe, une fois ou dix fois, partager spontanément ces petites choses du quotidiens qui rendent heureux(ses) sur les réseaux sociaux avec le #mondefigratitude 

J’ai été littéralement surprise de voir l’engouement autour du défi, et surtout de me rendre compte que l’on pouvait tous/tes ensemble essayer de créer une sphère positive et surtout communicative.

J’en discutais avec certaines d’entre vous sur Twitter, mais partager des pensées positives et lire celles des autres nous incite concrètement à se focaliser sur le coté positif de nos vies. 

Par exemple, après une journée difficile, j’ai suivi une abonnée Twitter chercher ce qui lui avait finalement fait du bien dans la journée, et essayer de se focaliser dessus pour essayer de passer outre des événements compliqués.

Le positif amène le positif, et si il est parfois facile de critiquer les réseaux sociaux souvent anxiogènes, il nous appartient de changer les choses. J’ai eu des coups de gueule cette semaine, mais vos pensées m’ont aidée à me concentrer sur ce qui était lumineux dans ma vie.

Lire vos mentions #mondefigratitude sur Twitter au réveil et au coucher réussi à me rendre heureuse et souriante (vraiment) en quelques secondes.

On a aussi peu l’occasion d’en savoir sur les autres, d’appartenir à une communauté en  découvrant de jolies choses dans vos vies. Des paysages, des verres de vins, des diners en amoureux, des sapins de Noël, des collègues sympas, des couchers de soleil, des enfants…

Alors, sur un carnet, dans un pot à gratitude (le concept est génial), ou sur les réseaux sociaux, continuons à diffuser nos ondes positives! 

 

Je vous partage le fil Twitter #mondefigratitude

 

Quelques photos Instagram :

 

 

Et surtout des articles de blogueuses sur le thème de la gratitude. Si vous avez écrit des articles sur le défi n’hésitez pas à m’envoyer le lien, je me ferais un plaisir de les partager.

 

Un immense merci, et prenez soin de vous,

Anouchka

 

Quelles sont vos impressions après cette première semaine du défi gratitude?

 

Bien-être

#mondefigratitude, 1 mois pour apprendre à pratiquer ensemble la pensée positive

25 November 2015

 

2015 a été une année riche en événements, et plutôt sombres, mais bonne nouvelle, elle se termine bientôt. L’occasion de profiter du mois de décembre pour avancer ensemble sur un défi gratitude.

1 mois pour pratiquer l’esprit de gratitude au quotidien, essayer de voir du positif même dans une période noire, et ce défi je l’espère, vous donnera envie de continuer à pratiquer la pensée positive tout au long de l’année.

 

Gratitude, mais comment ?

En quoi être vous reconnaissant(e) aujourd’hui? Cette question toute simple peut vous amener à penser positif même dans une journée noire.

Tous les jours, en cherchant un peu, il est possible de noter une action ou une pensée qui vous a rendu heureux(se). Cela peut être une parole, une scène du quotidien, un sourire, une blague, un texto, tout ce qui est susceptible de vous faire sourire.

Ces derniers jours j’ai noté par exemple des élans de solidarité en France avec les #portesouvertes, ou #avisderecherche, mais aussi tout simplement des messages de soutiens, “passez une jolie journée” ou “restons soudés et positifs”. Des phrases toutes simples qui ont réussi à illuminer une journée compliquée.

Réfléchissez à ce qui vous a fait sourire aujourd’hui, et essayer de le formuler dans un carnet, votre compte twitter, ou même votre téléphone, peu importe. L’idée est de garder toutes vos pensées positives précieusement au même endroit.

Ce week-end par exemple, j’étais reconnaissante d’avoir du temps pour moi pour faire du sport, écrire, lire, me promener, et regarder des films.

 

 

Gratitude, mais quand ?

Au début, je pratiquais une fois par jour, souvent le soir, comme pour finir la journée positivement. “Aujourd’hui mon collègue m’a acheté des chocolats chez mon chocolatier favori parce que n’avais pas le moral”. 

Et finalement, ma pratique a évoluée vers un automatisme, dès que mon moral flanche, ou que je commence à stresser, je contrebalance avec une pensée positive. Oui, la journée est stressante au travail, oui l’actualité est violente, mais là tout de suite maintenant, en quoi suis-je reconnaissante? On peut même rapprocher cet exercice d’une méditation minute, couper le flot de pensées négatives en prenant 5 minutes pour reprendre son souffle et se focaliser sur une pensée agréable.

L’esprit se calme presque automatiquement en se focalisant sur la recherche de moments positifs, et la matérialisation par l’écriture de cette pensée aide à se remettre dans un nouveau cycle.

En bref, une fois ou dix fois par jour, autant de fois que nécessaire, cherchez à voir le positif de chaque situation, écrivez le, partagez le, et essayez de créer une sphère positive autour de vous.

 

 

Je participe au défi gratitude!

Je vous propose d’inonder vos carnets et les réseaux sociaux avec le défi gratitude. Pour y participer, c’est super simple, partagez dès le 1er décembre, vos pensées gratitude avec le #mondefigratitude et pensez à me taguer sur Twitter @biobeaubon, Instagram @biobeaubon et Facebook @biobeaubon.

Je partagerais vos pensées positives, et les miennes au quotidien.

Prochaine étape? On fera le bilan ici, le 15 décembre pour la première quinzaine de notre défi. N’hésitez pas à partagez vos impressions sur l’impact de la gratitude dans votre quotidien.

 

Ensemble, apprenons à être plus positifs.

 

3db8d07172ad2ac4dfa4cc51825ab42e