Browsing Category

Bien-être

Bien-être

Infusions Fittea : vraies tisanes ou produits miracle ?

14 June 2017

 

Vous connaissez mon amour du thé et des infusions ? J’ai eu l’opportunité de tester deux infusions de la gamme Fittea, le Pure Night et l’Inner beauty.

J’étais plutôt curieuse de tester ces infusions, car Fittea est une marque très présente sur les réseaux sociaux, avec des placements de produits et de partenariats avec les blogueuses. Alors miracle ces tisanes ?

La promesse de Fittea, est de proposer des thés detox, combinant des ingrédients sélectionnés par des herboristes, pour améliorer le sommeil, retrouver de l’énergie, embellir son grain de peau, ou perdre du poids. La marque propose même un plan alimentaire et assure des résultats avec 3 à 4 séances de sports par semaine.

 

Je n’aborde pas les thèmes de la minceur et de la perte de poids sur Biobeaubon, j’ai donc décidé de tester une tisane aux vertus relaxantes le Pure Night, et l’Inner Beauty qui aide à garder une belle peau, et surtout voir si l’ultra présence de Fittea sur les réseaux étaient justifiée.

 

Pure Night 

Sa promesse ? Le Pure Night, aide à trouver un sommeil réparateur, tout en gardant des fonctions de tisanes de detox.

Que trouve t-on dans le Pure Night ? Des feuilles de moringa (apaisantes), des graines de grenades (anti-oxydantes), du gingembre (fort en minéraux et vitamines) et des fleurs de soucis (équilibrantes).

Et niveau goût ? C’est bon, on ne s’en lasse absolument pas, et je conseille même d’en boire à partir de 17h pour calmer l’organisme en fin de journée.

C’est efficace ? Je trouve l’idée de prendre le temps de boire une infusion l’après midi et avant de dormir très relaxante, et j’associe le Pure Night avec des comprimés de valériane avant de dormir. Le geste de se couper de son travail, préparer son infusion, et faire une pause, est devenu rituel chez moi pour déconnecter. Boire une infusion spéciale sommeil avant de dormir (Pure Night ou une camomille) est toujours une bonne idée, aide à la digestion et donc à un bon sommeil.

Pure night tea : 24,90€

 

Inner beauty

Passons à l’Inner Beauty, une tisane qui aide à avoir une belle peau, et à renforcer le métabolisme.

On trouve principalement du millepertuis (relaxant), du cynorhodon (vitamines et detox), cardamone (jolie peau) et des fleurs d’alchémille (tonifie la peau et bonus, anti-spasmodique).

C’est bon ? C’est encore une fois très bon, très agréable à boire dès le matin pour son goût fruité. J’aime boire l’Inner Beauty dans la matinée, après le thé vert du petit déjeuner, et après le déjeuner.

C’est efficace ? Encore une fois, le fait de boire beaucoup de tisanes en général est bon pour la peau, comme la diminution du sucre, du café, et de l’alcool. Les tisanes “jolie peau” sont idéales pour hydrater la peau et éviter le côté teint brouillé.

Inner beauty tea : 9,90€

 

Alors Fittea ?

Pour être honnête j’étais plutôt septique sur ces tisanes, à cause des placements de produits en masse des starlettes de télé-réalité ou blogueuses en général, mais ce fut une excellente surprise.

Le goût est délicieux, et j’avais perdu l’habitude de boire de la tisane tout au long de la journée depuis la naissance de mon fils. Depuis le début de la cure, j’ai remarqué que je buvais 1 thé le matin, et 3 grandes tasses de tisanes dans la journée minimum, ce qui me permet d’atteindre facilement plus d’un 1.5 litre par jour. Pour les malades d’endométriose, on conseille d’éviter l’eau froide et boire des tisanes, j’ai donc retrouvé une routine de boisson saine.

Mon teint est plus clair, je dors également mieux et surtout j’ai depuis arrêté le café et diminué l’alcool. Boire une tisane après chaque repas, aide aussi à digérer plus facilement, conseil de ma naturopathe, surtout si comme moi vous avez tendance à manger  beaucoup de crudités.

Tout le monde est venu renifler mon Inner Beauty au bureau, preuve que cette infusion peut séduire les néophytes de la tisane! Donc, si vous associez tisanes à “fenouil, camomille, ou verveine” et essayez de boire plus d’infusions, Fittea est une bonne idée pour vous aider à installer une nouvelle routine.

Niveau prix ? L’Inner Beauty à 9,90€ a duré environ 1 mois, et il me reste encore 2/3 de Pure Night (29,90€) 1 mois et demi après sa reception.

 

J’en profite pour vous donner un code promo de 10% (je ne touche pas de commissions sur les commandes) : biobeaubon

Fittea

 

Adeptes des infusions ? Un avis sur les infusions Fittea ?

Bien-être

Astuces naturelles pour mieux vivre l’endométriose

11 April 2017

 

J’ai toujours été attaché au fait de parler d’endométriose sur ce blog, en racontant mon histoire, mais aussi en cherchant des astuces pour mieux vivre la maladie au quotidien.

Malgré 2 opérations, de nombreux traitements et une grossesse, l’endométriose est toujours fidèle au poste, douloureuse et handicapante. Je ne compte plus le nombre de médecins dépités qui finissent par me dire “Mais normalement, la maladie ne revient pas aussi violemment après une grossesse”, avec en cadeau une ordonnance d’anti douleurs, et peu de réponses.

Alors, pour éviter de passer des journées à prendre des comprimés ou jouer à “pile ou face les urgences”, j’ai accumulé quelques astuces pour repousser les crises.

A noter que je ne suis pas médecin, ni acupunctrice, ni prof de yoga, ni naturopathe, et cet article a pour but de vous donner des pistes pour améliorer votre gestion quotidienne de la maladie.

 

L’alimentation anti-inflammatoire

Mon médecin a utilisé une image simple pour m’expliquer pourquoi certains aliments provoquaient des crises d’endo. Imaginez que votre corps est une cocotte minute, et qu’à cause de certains aliments difficilement assimilables pour l’intestin, il surchauffe et réveille des lésions situées dans toute la région pelvienne. C’est pour ça qu’il est conseillé de diminuer voir supprimer le gluten, le café, l’alcool, la junk food, les produits laitiers et les aliments riches en phyto-oestrogènes.

Je ne consomme plus de gluten depuis 4 ans bientôt, et ma santé digestive s’est sensiblement améliorée, en revanche j’ai noté que lorsque je consommais du café de bon matin, je développais une crise quelques heures plus tard. J’ai donc arrêté le café depuis peu pour du thé vert riche en anti oxydant (bon pour la santé, et parfait pour un coup de fouet), et je remarque une diminution des crises.

Une alimentation saine, végéta*ienne, sans produits transformés peut aider à prévenir et réduire l’inflammation des lésions d’endométriose. Cela peut paraître fastidieux au départ, mais imaginez votre endométriose comme un démon à combattre, et pour cela il faut éviter de le rendre plus fort.

Alors, on évite les orgies de gâteaux industriels et choisi un gâteau maison, un verre de vin le week-end uniquement, et on troque son espresso contre un bon matcha.

Certaines épices sont connues pour être anti inflammatoires comme le gingembre ou le curcuma, de quoi apporter du piment à votre alimentation!

Pensez à consommer beaucoup d’eau, et des infusions pour vous hydrater mais aussi bien faire fonctionner les reins et éviter des problèmes urinaires, très souvent liés à l’endométriose. Le cranberry peut réduire l’apparition de cystites, et ma naturopathe m’a conseillé de consommer aussi des myrtilles fraiches dans un porridge le matin, aussi efficaces que des comprimés, avec l’avantage de manger un fruit frais.

Lire la FAQ d’EndoFrance sur le régime sans résidu

 

Le yoga, pilates et la méditation

Il est compliqué de s’imaginer faire des postures de yoga ou de pilates quand on est pliée en 2 chez soi plusieurs jours par mois, mais croyez moi, pratiquer une activité physique régulière aide à diminuer les crises. Le sport permet la sécrétion d’endorphines, précieuses alliées pour détourner notre attention des douleurs, mais surtout à oxygéner le sang et aider à sa bonne circulation dans toute la région pelvienne. Même si le canapé semble être un ami, il est déconseillé de rester assise longtemps et dans une mauvaise posture.

Il faut aussi apprendre à accepter la douleur, c’est à dire à ne pas se crisper quand une crise arrive. Respirez profondément, gardez le ventre détendu, vous aidera à ne pas empirer le ressenti de la crise.

Soyez douces avec votre corps, privilégiez les activités qui nécessitent la respiration abdominale comme le yoga ou le pilates souvent plus bénéfiques qu’un cours de HIIT à fort impact.

Jessica Valant, prof de pilates et atteinte d’endométriose partage des cours de pilates en ligne dédié à l’endométriose

 

Ilia Renon et Cécile Doherty Bigara proposent une séance de yoga pour soulager les douleurs menstruelles.

 

Letizia  de “La pratique du yoga” partage une séquence destinée aux endogirls, débutantes ou yoginis (article à lire).

The Hormona Diva, propose 6 postures pour prévenir et apaiser les douleurs liées à l’endométriose.

La méditation m’aide à entrer dans une bulle lorsque la douleur envahi mon corps. Je l’ai expérimenté lors de de mon accouchement : j’avais pratiqué le yoga prénatal et un peu d’hypnobirthing en amont, l’idée est d’entrer dans une bulle, en visualisant des images douces, et en répétant des affirmations positives. Cela parait un peu mystique, mais s’avère très utile quand une crise arrive dans les transports, ou que l’on peine à la calmer avec des anti douleurs.

Et surtout : marchez ! Quand l’endo vous laisse un peu de répit, profitez en pour faire une grande ballade, écouter un livre audio ou un podcast, respirer…

 

 

Acupuncture et médecine chinoise

La médecine chinoise et l’acupuncture peuvent être très efficaces dans le traitement de la douleur. En médecine chinoise on considère que l’endométriose est causé en partie par une mauvaise circulation dans la zone pelvienne, mais aussi par un foie qui fonctionne mal. Il est donc intéressant d’associer acupuncture et médecine traditionnelle pour viser une amélioration de la vie quotidienne.

Depuis ce premier article sur ma découverte de la médecine chinoise, l’acupuncture est devenu mon réflexe en cas de crise aigue. Si vos cycles sont réguliers, je vous conseille de faire une séance d’acupuncture juste avant le début des règles, sinon dès que la douleur commence à apparaitre. C’est pratiquement sans douleur, et surtout très relaxant. Quelques aiguilles vont être déposées sur votre ventre, tête, oreille et sur quelques zones du pieds, toutes reliées à la zone pelvienne. L’idée est d’éteindre la zone douloureuse en travaillant sur des points d’acupuncture et complémentaires. Comme avec le yoga, l’acupuncture aide à relâcher les muscles et les tensions et donc ne pas se crisper autour de la douleur.

Dans mon cas, une séance d’acupuncture peut réduire ma consommation d’anti douleurs de plusieurs comprimés par jour à zéro dans les jours qui suivent. Alors, oui l’effet dure quelques jours, parfois jusqu’à 10 jours, mais cela peut éviter de souffrir inutilement pendant les cycles, ou éviter de rater un moment important dans sa vie personnelle ou professionnelle.

De nombreux médecins généralistes pratiquent l’acupuncture, et vous pouvez également vous rendre dans un centre de médecine chinoise pour un bilan complet.

Relire “J’ai testé l’acupuncture et la médecine chinoise”

 

 

TENS

Le TENS est une machine très populaire au UK et aux Etats-Unis. Le système est simple, une machine reliée à des électrodes que l’on colle sur une partie du corps, envoie des signaux électriques sous la peau, qui permettent de barrer la route aux signaux de la douleur, et délivre des endorphines. C’est indolore, discret, et efficace.

J’avais utilisé un TENS lors de mon accouchement pour atténuer les douleurs des contractions. Il faut juste apprendre à poser les électrodes au bon endroit (reins? bas ventre?), et trouver la puissance adéquate. Pour pallier à une prise d’anti douleurs trop fréquente, j’ai donc ressorti mon TENS et il est devenu un ami fidèle. Dès qu’une crise apparait, je colle 4 électrodes sur mon bas ventre, et l’électrostimulation calme généralement la crise.

On peut l’utiliser partout, il fonctionne avec des piles, en le rangeant dans une poche (et en cachant un peu les fils), idéal au travail, à la maison mais aussi en voyage. Et surtout, il peut être efficace sur toutes les zones douloureuse du corps : dos, reins, nuque…

En savoir plus sur le TENS

 

La naturopathie

Et la phytothérapie! Les plantes font des miracles, c’est bien connu, et dans le cas de l’endométriose où aucun traitement efficace n’existe pour le moment, un tour chez votre naturopathe peut s’avérer utile.

J’ai démarré un protocole en naturopathie, composé de plusieurs plantes (cramp bark, curcuma, thé vert, huile essentielle de géranium ou basilic, milk thistle) mais aussi une supplémentation en oméga 3, pour aider mon corps à réduire les crises, mais aussi mieux gérer la douleur. J’ai aussi reçu des conseils pour mieux composer mes repas, quels aliments privilégier (riches en oméga 3, ou en anti oxydants par exemple).

J’ai trouvé cet article, très utile pour décrire l’utilité de la naturopathie, mais aussi l’action des différentes plantes. Mieux vaut toujours faire une consultation naturopathique pour bénéficier d’un bilan personnalisé, mais aussi de conseils alimentaires pour mieux gérer l’endométriose.

Si vous ne connaissez pas de naturopathe près de chez vous, Chris Martin du blog Nanaturopathe a lancé un programme d’endo coaching personnalisé en ligne, pour apprendre à découvrir les plantes et huiles essentielles pour apaiser l’endométriose, l’alimentation, les perturbateurs endocriniens, les maladies associées, la fertilité…

Grâce à la naturopathie, j’ai remarqué une nette amélioration dans la prévention des crises, avec ce nouveau protocole. Des crises oui, mais moins violentes, et avec le TENS, une réduction nette des anti douleurs.

 

 

Vivre en pleine conscience et accepter le quotidien

L’endométriose est une maladie qui bousille le quotidien, la relation au corps, aux autres, à la sexualité, et je pourrais encore allonger la liste. Beaucoup de femmes atteintes d’endométriose se battent aussi contre la dépression liée à une douleur permanente, un état jugé par beaucoup comme un syndrome du malade imaginaire, et un manque de soutien et de réponse de la part du corps médical.

J’ai toujours été ferme sur le fait que l’endométriose ne me priverait pas de réaliser mes rêves, comme habiter à l’étranger, voyager, mener à bien mes 5 ans d’études, une carrière professionnelle et fonder une famille, et pourquoi pas mon entreprise plus tard.

Tout cela s’est fait dans la douleur, surtout quand je ne connaissais pas la maladie, et en subissait les symptômes sans avoir de réponse. Aujourd’hui encore, je n’ai pas de solution, et il est parfois difficile de rester positive, mais j’essaie d’avancer en me focalisant sur les points positifs de ma vie. J’ai tendance à croire que se plaindre est utile, crier sa colère et son impuissance, mais il faut rapidement réagir en essayant de trouver des solutions pour vivre mieux. J’ai l’impression que me documenter un maximum, chercher, multiplier les expériences, et surtout libérer la parole, m’a permis de mieux comprendre ce dont je souffrais et comment y répondre. Cela ne rend pas les crises moins douloureuses mais je ne suis plus dans le flou.

L’endométriose peut aussi vous rendre plus forte, plus combattive, plus déterminée. Transformez cette situation en force : je réussi à me lever tous les matins, à réaliser mes projets, à conseiller les autres. L’endométriose n’est pas une maladie honteuse, il ne faut n’y la cacher ni la taire. Malgré la douleur et le manque de traitements, vous êtes debout et active dans votre vie, preuve de votre ténacité.

Pensez à noter tous les jours dans un carnet de gratitude (relire l’article) tout ce qui vous a rendu heureuse, même les petites choses du quotidien, et restez ancrées dans le moment présent. Je vois beaucoup de femmes atteintes faire preuve d’une force incroyable, comme Laetitia Millot qui est auteure, comédienne, réalisatrice, et se bat contre la maladie et l’infertilité. Relevez la tête, vous en êtes capable aussi.

Et surtout, l’endométriose est une maladie physique mais un accompagnement psychologique est aussi important pour ne pas garder la colère en soi, la transformer en culpabilisation, et provoquer des blocages pour avancer dans la vie.

 

 

Cet article est le votre, pensez à partager vos astuces et conseils pour mieux vivre l’endométriose en commentaires.

Bien-être

Mes coups de cœur beauté : hydratation et éclat

4 April 2017

 

Ces temps ci, entre ma grossesse et la naissance de mon fils, j’ai eu du mal à retrouver une routine beauté correcte. Ma peau a beaucoup changé, et j’ai du chercher de nouveaux produits adaptés à ses besoins : hydratation et éclat.

J’ai toujours eu une peau plutôt mixte, et assez fragile, mais depuis quelques temps je remarque ma peau à soif d’hydratation, et surtout d’un coup de peps pour réveiller le teint fatigué des nuits trop courtes.

Je me maquille peu, surtout en correction de teint et cernes, blush et un peu de mascara, mais je mets un point d’honneur à me démaquiller et appliquer mes soins matin et soir pour éviter les poches et l’effet oeil de panda.

Si vous avez tendance à avoir le teint fatigué et besoin de soins doux pour réveiller un peu votre épiderme endormi, cette sélection devrait vous donner des idées pour booster votre routine beauté!

 

Avalon Organics – Lavender Luminosity serum

J’aime beaucoup la marque Avalon Organics dont les compositions sont toujours très cleans, naturelles, sans parabens, sulfates, phthalates, et autre cochonneries, et la marque est certifiée cruelty free. Le sérum contient 70% d’ingrédients bio.

Ce sérum est un fluide (non une huile) très léger avec un parfum délicat de lavande. La texture est très fraiche sur le visage, parfaite après un démaquillage et un tonique.  Je l’utilise tous les matins avant ma crème hydratante, et le soir avant l’huile et la crème de nuit.

Sa promesse ? Illuminer le teint, et améliorer le renouvellement cellulaire. Le kombucha aide à lisser la peau, le raisin booste la peau avec son action anti oxydante et la vitamine C et le thé blanc protège la peau des radicaux libres. Après quelques semaines d’utilisation, je remarque que mon teint est plus lisse, moins terne, et demande moins de maquillage pour éclairer et corriger mon teint. Pari réussi!

En savoir plus 

 

Balm Balm – Tonique à l’huile essentielle d’encens

Balm Balm est une marque chouchou, certifiée bio et 100% naturelle et surtout fidèle à leur promesse : du soin ! Ce tonique est destiné aux peaux matures, pour raffermir et tonifier la peau. L’huile essentielle d’encens permet une meilleure circulation du sang, et donc un teint plus frais.

Je l’applique matin et soir après le démaquillage, directement sur le visage, en tapotant ensuite avec un coton. L’odeur est très fraiche et relaxante, et le tonique ne laisse aucun filme gras, idéal pour les peaux mixtes ou grasses. En revanche, ne l’utilisez pas pour éliminer les dernières traces de maquillage autour des yeux, car il n’est justement pas assez gras pour cet usage. Préférez une eau de rose musquée par exemple.

En savoir plus

 

Acorelle – Dédodorant Ylang et Palmarosa

Un nouvel indispensable ! J’utilise des dédorants naturels depuis plusieurs années, mais l’application des déodorants en pots ne m’a jamais séduite. Pourtant, niveau fraicheur et efficacité, le combo huile essentielle + bicarbonate + huile de coco n’est plus à prouver.

Je vous avais présenté la marque Acorelle dans un précédent article, naturelle, bio et vegan. Ce déodorant ultra efficace, au Palmarosa, huile essentielle connue pour ses vertus antifongiques et antibactériennes, offre un parfum délicat gras à une note d’ylang. Conseil, passez le sous l’eau avant chaque utilisation pour éviter le côté papier de verre sous l’aisselle, et profiter de la texture crémeuse de l’huile de coco et du beurre de karité. Et j’ai l’impression que le stick va durer 6 mois avec une utilisation quotidienne, super économique!

En savoir plus

 

Rio Rosa Mosqueta – Contour de l’oeil

Mini nuits, grosses journées, c’est l’assurance d’un regard morne et fatigué. Sa texture ultra hydratante est composée de thé blanc qui protège du vieillissement de la peau et des radicaux libres, huile de sacha inchi riche en oméga 3 et 6, huile de pépin d’églantier hydratante et efficace contre les cicatrices, vergetures et aide à prévenir des rides, manilkara pour aider à l’élasticité de la peau, huile de babassu pour hydrater les peaux très sèches, et de l’eyebright (euphraise) pour réveiller le regard.

Pour être très honnête, j’étais très curieuse de découvrir ce contour riche en ingrédients bio mais surtout originaux. Et même si rien ne remplace une bonne nuit de sommeil, des massages circulaires matin et soir aident à réveiller le regard, mais surtout l’hydratation du contour de l’oeil est parfaite.

En savoir plus

 

 

Ooh! – Huile visage anti âge

Je gardais précieusement ce petit échantillon dans ma trousse de toilette pour essayer cette marque dont j’avais entendu beaucoup de bien. J’utilise normalement le sérum à la rose de Balm Balm ou Dr Organics, deux super produits, mais coup de coeur pour cette huile anti âge au Cacay. L’huile de cacay est reconnue pour ses vertues anti âges, mais aussi excellente pour les peaux à problèmes, riche en vitamine E elle aide au renouvellement de la peau et donc excellente pour les cicatrices, vergetures etc.

Je l’ai appliqué en complément de mon sérum pendant une période de crise hormonale, et j’ai été assez bluffée de voir que les cicatrices de bouton (honteusement tripotés), partaient aussitôt! Je vais donc en acheter un flacon d’huile de cacay et le stocker pour effacer toutes les petites marques du visage et même du corps.

En savoir plus 

 

 

Lavera – Gel nettoyant peaux sensibles

Je ne vous présente plus Lavera, une excellente marque bio et vegan, dont les compositions sont toujours très cleans. Je suis rarement déçue par les produit Lavera, et ce gel nettoyant fait partie de mes favoris. Je me démaquille à l’huile Acorelle le soir, et nettoie ma peau au gel nettoyant le matin pour éliminer les dernières saletés. C’est frais, et le citron et la mauve sont idéals pour les peaux sensibles avec un nettoyage en douceur. C’est un produit simple, efficace, bon pour réveiller son teint de bon matin. Attention à utiliser un tonique après un nettoyage à l’eau pour éliminer le calcaire qui se dépose sur notre peau fragile.

En savoir plus

 

 

Connaissez vous ces produits ? Quels sont vos soins favoris du moment ? 

 

 

Bien-être, Maternité, Yoga

Tout doux le yoga post natal avec Zalando We Love Yoga

13 March 2017

Si il y a un bien un endroit où je me sens chez moi, c’est bien sur mon tapis de yoga.

J’ai pu pratiquer le yoga pendant toute ma grossesse, jusqu’à la 39e semaine (article à lire). Le yoga a été d’ailleurs mon unique préparation à l’accouchement : comment respirer, créer une bulle et rester sereine face à l’inconnu. Mais à la naissance de mon fils, j’ai du dire au revoir à mon mat pendant quelques semaines. Entre le corps pas vraiment en état, la fatigue, le temps consacré 100% du bébé, compliqué de retrouver sa routine bien-être.

Pour préparer la rééducation, j’ai repris vers la 10e semaine du yoga postal natal sur Casa Yoga : des cours intégralement consacrés à la rééducation du périnée. Parfait pour apprendre à découvrir cette zone, et surtout comment respirer correctement pour (re)muscler son périnée. Il existe aussi des séances “quand bébé dort”, et les profs sont excellentes, foncez!

Malheureusement, ma thérapeute m’a diagnostiqué un diastasis et d’autres réjouissances, m’obligeant à ne pas pratiquer de yoga dynamique avec des planches et aucun exercice favorisant les abdominaux jusqu’à nouvel ordre. Impossible de pratiquer un vinyasa sans faire une salutation, et je ne voulais pas risquer de passer le cours à adapter mes postures.

Ma copine Smootheries (prof de yoga, et maman et femme géniale), m’a alors conseillé de reprendre le yin, le restorative et pratiquer à la maison du postnatal plus dynamique, sans solliciter les abdominaux.

J’ai donc repris le chemin du studio pour un cours de yin et tous les souvenirs sont revenus comme une madeleine de Proust : ces longs mois à pratiquer avec mon baby bump, les coups dans mon ventre, l’odeur du studio… J’ai du ré apprivoiser mon corps, apprendre à respirer de nouveau comme une femme sans gros ventre, et lâcher prise pour ne pas penser à mon bébé pendant une bonne heure.

Le yin est vraiment ma pratique favorite (je vous en parlais ici), un moment pour relâcher les tensions, méditer, prendre soin de soi, respirer. Le rythme de voix des profs est assez hypnotisant pour permettre de créer une bulle de détente et se consacrer uniquement à sa pratique.

Alors, evidemment le corps est tendu, on a parfois peur de se faire mal, mais au yin comme au yoga en général, il n’est pas question de compétition, les props sont là pour vous aider. Et si il faut 3 blocks et 2 bolsters pour se sentir en confiance et tout relâcher, aucun jugement.

Si comme beaucoup de femmes vous avez découvert le yoga pendant la grossesse, je vous encourage de continuer après l’accouchement, le yoga est un excellent allié pour aborder sereinement tous les changements de la vie. On apprend à devenir plus indulgente avec son corps et prendre le temps d’apaiser les tensions corporelles et mentales qui accompagnent souvent les premiers mois de bébé.

Presque 4 mois après mon accouchement, j’ose poster ses photos avec une jolie tenue offerte par Zalando We Love Yoga. Je poste rarement des photos de moi sur le blog, ou sur les réseaux sociaux en général, par pudeur et aussi par manque d’âme photographe dans mon entourage.

 

J’avais envie de porter une tenue plus originale que mes leggings habituel tout en gardant mon côté yogini gothique.

Coup de cœur pour ce leggings Varley , la brassière Even & Odd Active et le débardeur Onzie. Super confortable, et surtout je me sens jolie pour filer au studio, après ces semaines de post-partum où je ne reconnaissait plus mon corps. Dernier accessoire, un sac de sport Stella Mc Cartney x Adidas suffisamment grand pour mettre toutes mes affaires de yoga, de boulot, et même les changes de mon fiston. Pari réussi pour look yoga-chic Zalando non?

 

 

Avez vous pratiqué le yoga post natal ? Ou découvert le yoga pendant la grossesse ? Dites moi tout! 

 

Bien-être, Maternité

Comment acheter éthique et écologique pour bébé ?

17 February 2017

 

Avoir un enfant est une remise en question perpétuelle de ses convictions, et comme beaucoup de personnes, j’étais pleine de grandes idées avant de devenir maman :

  • le regard de mon bébé ne croisera jamais un écran
  • je ne donnerais jamais un biberon le téléphone à la main
  • il portera des couches bio ou lavables
  • je n’utiliserais jamais de lingettes nettoyantes
  • il jouera uniquement avec des jouets en bois
  • tous ses vêtements seront made in éthique.

Autant vous dire que la plupart de ces belles phrases sont tombées à l’eau en quelques jours (heures) seulement.

Parce que voilà, la réalité est une bataille permanente entre “je veux” et “je peux”. Ce qui vaut aussi pour le végéta*ime, ou l’engagement de manière générale. Dans un monde parfait, je mangerais de saison et bio uniquement et privilégierais le fait maison, mais en réalité je finis souvent par ouvrir une soupe en bouteille (bio) en baillant devant un reportage. Vivre en accord avec ses convictions c’est aussi accepter que l’on est toutes/tous un work-in-progress.

Pour les enfants, c’est pareil, tout est une question d’équilibre : même si il est difficile de passer à coté du binge shopping de naissance, il existe quelques astuces pour consommer éthique et surtout éviter de surconsommer.

 

Investir dans des produits durables

En attendant l’arrivée de bébé, pensez à demander à vos amis quels ont été les produits gadgets, les produits indispensables, et les produits pratiques même si un peu onéreux.

Dans mon cas, le gadget inutile a été un transat que mon fils a littéralement détesté, mon indispensable un tapis d’éveil où il apprend à jouer tout seul pendant plusieurs dizaines de minutes (= un café dans le calme, le paradis), et mon produit pratique est une sorte de une machine à café qui prépare un biberon en 30 secondes chrono.

Avec un peu de recul, les parents achètent majoritairement des choses qui leur semble indispensable, mais dont le bébé n’a pas forcément besoin, ou alors, dont il aura peut être besoin quelques jours seulement. Internet est une mine d’or pour fouiller, chercher des avis, et se poser les bonnes questions avant d’acheter. Investir oui, mais dans des produits durables qui idéalement suivront bébé dans sa première année.

 

 

Ebay-ebay-ebay 

Ebay est mon jardin secret : je revend régulièrement ce qui encombre mes placards, a un peu de valeur, et me permet de racheter des nouvelles fringues pour la saison.

Enceinte, j’ai trouvé pratiquement toute ma garde de robe de grossesse sur Ebay : de très jolies robes pour toutes les occasions et des maillots de bains, le tout pour un super prix.  J’ai commencé aussi à faire le trousseau de mon bébé, on trouve sur ebay des packs de pyjamas et bodys neufs ou à peine portés.

Un bébé grandi à une allure record, le mien n’a jamais porté de taille “naissance”, et a changé 3 fois de taille en 3 mois. Sachant qu’un nourrisson passe le plus clair de son temps en pyjama au départ, acheter sur ebay est une excellente solution pour éviter les orgies de shopping en magasin, trouver de supers vêtements neufs à tous les prix, sans se déplacer!

 

Les charity shops

Les anglais ont une culture de la fripe et du “charity shop”. Les charity shops sont des magasins proposant des articles neufs ou d’occasions donnés par des particuliers et des boutiques et dont les fonds sont reversés à une association. On trouve des charity shops pour les vêtements d’enfants, fringues de créateurs et même des livres. Les britanniques ont le réflexe d’aller dans des charity shops pour faire du shopping et de donner des vêtements ou objets régulièrement. La vision de l’article d’occasion n’est pas la même qu’en France, en Angleterre, c’est normal et revendiqué!

J’ai trouvé dans mon charity shop local, de supers affaires comme des pyjamas, ou un manteau d’hiver qui lui a servi au moins 2 mois (miracle). En contre partie, j’ai donné la majorité des affaires de taille “nourrisson” qu’il n’avait jamais porté. Profiter de bonnes affaires oui, mais on alimente le concept en donnant à son tour.

 

Les ami(es)

Si vous attendez un enfant, n’hésitez pas à faire le tour de vos amis pour récupérer des vêtements de grossesse ou des affaires de nourrisson. Un bébé porte quelques fois seulement le même pyjama,  il serait dommage de ne pas les partager! Et le partage est valable aussi pour les manteaux, chaussons, écharpe de portage, transat, couches lavables…

 

La location

Et si on louait pour voyager plus léger? De nombreux sites vous permettent de louer des lits parapluies, sièges autos, poussettes, ou vêtements de ski pour quelques jours. Idéal pour éviter d’investir le temps des vacances seulement, ou rentabiliser votre achat en le partageant. Pratique aussi pour tester un objet avant de l’acheter (comme les transats que les bébés adorent ou détestent…)

 

Le DIY 

A défaut d’avoir des amies à proximité pour faire du troc, j’ai eu une super belle-maman qui m’a tricoté un trousseau pour mon bébé. Des affaires magnifiques, uniques et éthique. Avoir un enfant peut être une bonne motivation pour se mettre au tricot, il existe de super vidéos pour apprendre, ou des clubs de tricots pour rencontrer des copines! Allez faire un tour sur le site de Knit Sprit : vidéos, glossaires, événements… Qui a dit que le tricot était vieillot?

Si vous n’avez pas de belle mère passionnée de tricot, et 2 mains gauches pour apprendre, tournez vous vers les créateurs indépendants comme ma copine Elsa qui propose des articles faits main, uniques sur son site Les sales gosses.. Fouillez sur Etsy, l’endroit idéal pour découvrir des jeunes marques originales!

 

Les ventes privées

Si vous êtes familières des sites de ventes privées, sachez qu’il existe des alternatives éthiques pour toute la famille :

  • Green Privé qui propose des ventes privées de couches, cosmétiques, sacs, vêtements
  • Privea est un super bon plan pour faire le plein de couches écologiques Love & Green
  • Bebe Boutik est un site dédié aux enfants, où l’on trouve des ventes privées pour les vêtements, jouets, accessoires… Une mine d’or!

 

 

Des soins éthiques pour bébé

Les bébés ont des peaux extrêmement fragile, je ne vous apprend rien, et il est primordial de choisir en priorité des soins bios, sans parfum, et idéalement vegan pour l’entretien quotidien.

Les huiles végétales comme l’huile d’abricot ou d’avocat, sont parfaites pour le massage d’après bain, ou tournez vous vers des marques françaises bio comme Acorelle (article à relire) par exemple.

Evitez les produits de grands distributeurs dont les compositions bourrées d’additifs font peur à lire, du moins si vous réussissez à comprendre leur signification.

J’achète en magasin bio des savons doux, crèmes hydratantes, de la tisane anti reflux pour les premières semaines, ou du jus de fruits bio pour bébé à diluer dans un peu d’eau qui aide à soulager les estomacs contrariés.

Mon enfant ne porte pas de couches lavables, et je craque souvent pour des lingeries nettoyantes, mais choisir des produits naturels et bio permet d’allier éthique et quotidien chargé.

 

Rappelez vous que la maternité n’est pas une course à la perfection, faire au mieux c’est déjà beaucoup! Le tout est de trouver son équilibre entre vêtements mignons de boutiques, bons plans de charity shops ou de copines, et produits naturels de magasins bio. Balance is key, comme on dit ici!

 

 

A vous le tour ! N’hésitez pas à alimenter cette liste avec vos bons plans et astuces pour consommer éthique et bio en famille.

 

 

Illustrations libres de droits Pixabay.

 

Bien-être

Prendre 5 minutes pour soi

7 February 2017

 

Depuis la naissance de mon fils, je me suis rendue compte je manquais cruellement de temps pour moi. Pendant les derniers jours de ma grossesse, je n’avais pour planning que d’aller chercher un goûter, ou me faire un marathon de vieux films. Aujourd’hui je peine à trouver 5 minutes pour moi, rien que pour moi.

Quand mon bébé dort et que les chats sont calmes, je comme à m’activer : paperasse, linge, liste de courses… Je ressens même parfois de la culpabilité à voir ma to-do-list s’agrandir. Pourtant je suis aidée, mais je panique à l’idée de voir toutes ces choses s’accumuler et m’accuse facilement de procrastiner.

Eduquer un enfant c’est un job à temps plein. Même en congé maternité, on a tendance à oublier qu’une maman à la maison ne se tourne pas les pouces : elle éduque, nourrit, organise, console, répare …

Alors, chaque jour j’essaie de trouver au moins 5 minutes pour prendre soin de moi. On devrait se promettre de penser à respirer un peu, ne pas négliger son corps et son esprit pour éviter le burn out, qu’il soit familial, maternel, professionnel…

 

  • Prendre un bain, même si ce n’est pas le bain d’une heure, mais une boule de bain ou quelques gouttes d’huile essentielle de lavande, 10 minutes pour infuser et relâcher les tensions que le corps somatise trop souvent
  • Lire (ou écouter) quelques pages d’un livre
  • Appeller un proche
  • Ecrire
  • Se faire un thé ou cuisiner son plat favori
  • Méditer
  • Prendre soin de ses ongles pour une manicure express
  • Faire quelques postures de yoga, ou même un savasana dans le noir
  • Ecouter sa chanson favorite en dansant ou chantant très fort
  • Prendre le goûter
  • Noter sa pensée gratitude de la journée dans un carnet
  • S’étirer comme un chat
  • Prévoir son prochain voyage, ou une sortie pour le week-end
  • Lire un article sur un de ses blogs favoris
  • Faire une sieste
  • Ne rien faire pendant 5 minutes
  • Se faire un cadeau, un livre, un cosmétique, une bougie…
  • Se masser les pieds
  • Appliquer un masque sur le visage
  • Se maquiller ou sentir son parfum préféré
  • Oser se regarder dans la glace et se dire “je suis jolie, même avec des cernes et un teint fatigué”

 

Même si vous avez tendance comme moi à culpabiliser de ne pas avancer sur la longue listes de choses en attente, prenez 5 minutes pour faire le plein d’énergie positives.

Un corps reposé et un esprit calme c’est finalement plus d’énergie pour avancer sereinement et anticiper les crises.

 

 

 

Et vous, ces 5 minutes : lecture ? méditation ? masque ?