Bien-être

10 astuces pour combattre la déprime hivernale

7 December 2018

 

Si pour beaucoup de gens, l’hiver rime avec neige, Noël, films kitsch sous un plaid, et thé brulant devant un sapin, il signifie aussi déprime (voir dépression) hivernale, manque de luminosité et extrême fatigue.

J’aime l’été, la chaleur, la lumière, et si l’hiver pouvait durer 3 semaines, je serais la première à voter pour. Malheureusement, je m’expatrie dans des contrées du nord depuis quelques années, là où l’hiver rime avec temps gris-moisi.

En déménageant de Washington vers Londres puis Bruxelles, j’ai quitté 4 saisons très marquées, et un hivers lumineux, pour des semaines de déprime hivernale. Ce sentiment de ne jamais voir le soleil, de partir avant le lever du soleil, rentrer après son coucher, et être constamment épuisée.

Comme un déménagement à Barcelone n’est pas au programme, j’ai accumulé une liste d’astuces pour se sentir mieux, glanée chez les anglais mais aussi au Danemark, le pays du hygge, concept que j’ai eu la chance d’étudier à Copenhague en séminaire de travail !

 

1 – Une maison sous le signe du hygge

C’est connu, en hiver on passe plus de temps chez soi, c’est donc l’occasion de réorganiser sa maison pour y amener de la lumière, du confort et de la nature, en suivant le principe danois du hygge.

Il y a du bon dans le fait de profiter de son home sweet home, en achetant des plaids confortables, quelques coussins, des bougies et de belles ampoules, l’idée est de créer une atmosphère qui amène à la relaxation.

Profitez-en pour faire du tri et donner des objets et affaires superflus, visez un minimalisme atteignable, avec une grosse touche de comfy, l’objectif est de rêver de rentrer chez soi pour hiberner.

 

2 – Hiberner et prendre soin de soi

Prenez exemple sur les animaux qui hiberne, l’hiver est le parfait moment pour se mettre en recul, adopter un rythme plus doux, et prendre soin de soi.

En hiver, je passe du temps chez moi, je mange et dors tôt, organise des soirées masques – bain (dans la limite du raisonnable), grosses chaussettes, pyjama one piece, et films feel good, sans avoir la culpablité de rater une terrasse ou une après-midi sur la côte.

Utilisez l’hiver comme un temps propre à la contemplation, à réfléchir à l’année qui vient de s’écouler ou celle qui démarre, cultivez votre esprit avec des lectures qui apaisent ou inspirent. A défaut de cultiver son jardin ou son balcon, on peut prendre soin de son esprit qui vient achève un marathon de 12 mois.

 

3 – Yoga every damn day

En hiver, j’aime aller au studio, qui joue comme un véritable cocon, où je retrouve une ambiance tropical au hot yoga, trouve l’apaisement au yin et yoga nidra et cherche le challenge à l’ashtanga ou vinyasa. A chaque jour son humeur, et surtout son besoin, mais le yoga est aussi un bon moyen de prendre du temps pour soi, apaiser les tensions liées à la fatigue de fin d’année et au manque d’énergie, et connecter avec d’autres personnes.

J’ai tendance à penser que l’on ne regrette jamais d’avoir fait du yoga, peu importe la pratique, les effets se font toujours ressentir parfois pendant et toujours après le cours. Et si vous ne disposez pas de studio, Youtube est une mine d’or, Yoga with Adriene en est la parfaite réponse : quelques bougies, une lumière douce, un tapis et un coussin, et à vous la zénitude.

4 – Derrière les fourneaux

L’hiver c’est aussi la saison des plats réconfortants, et le moment idéal pour passer du temps en cuisine. Soupes gourmandes, gratins classiques, légumes rôtis, gâteaux, et si on prenait le temps de manger des plats maisons, plein de vitamines ?

L’été est fait pour des tapas et des apéritifs en terrasse, l’hiver pour une soupe de potiron à l’huile de noisette avec un verre de vin rouge devant un bon film. J’aime cuisiner au calme en écoutant la radio, un podcast, ou une playlist des sixties, prendre le temps de créer, découper, cuire, mélanger, sentir, méditer en pleine conscience (relire), cuisiner est une activité multi-sensorielle.

 

5 – Lampe de luminothérapie, faux soleil, vrais effets !

Ma découverte de l’année ! J’ai toujours lorgné sur une lampe de luminothérapie, sans jamais me lancer. Et après les retours d’amies au Canada, UK ou Hollande (on est gâtées en lumière), j’ai finalement investi ce mois-ci. La lumière émise par la lampe ressemble à la lumière du soleil, sans les UVs, et agit comme un leurre pour le corps. Je sens déjà la différence, avec 45min le matin en me préparant, ou en travaillant pendant la journée : moins de fatigue, et plus de sensation d’effet tunnel, quand on part de chez soi à l’aube et revient après 17h.

C’est un beau cadeau de Noël à offrir ou demander, il en existe plusieurs modèles à des prix différents, une version « portable » peut être un bon investissement pour l’utiliser à la maison et au bureau.

 

6-  Amener la nature, rencontrer la nature

Un autre principe du hygge, est d’être un connexion avec la nature, chez soi, avec des plantes dans son salon, sa salle de bain, qui amènent une atmosphère douce, et le temps que l’on prend pour s’occuper de ses plantes peut devenir très méditatif.

Il est aussi important de passer du temps dans la nature, en forêt, le long de la plage dans un parc, avec un bon manteau et une paire de bottes, l’idée est de profiter pour respirer l’air frais, et sentir l’odeur du bois, de la pluie qui tombe, ou du bruit de la neige sous ses pieds.

 

7-  3 mois pour créer un projet

Pour éviter que l’hiver semble interminable, pourquoi ne pas se lancer dans un projet à échéance de 3 mois ? Cela peut être un voyage, mais aussi se lancer dans un sport, l’écriture d’une nouvelle, un podcast, peindre, écrire un journal, apprendre un sport, ou un instrument de musique…

Et au printemps, on se donne rendez-vous avec soi pour regarder les projets accomplis et s’offrir un cadeau de récompense : de la peinture pour les nouvelles peintres, un carnet pour celles qui ont écrit une nouvelle, un nouveau leggings pour les yoginis…

8 – Le plein de vitamines

A chaque saison sa cure de vitamine, demandez conseil votre médecin ou pharmacien(ne) pour démarrer une cure de vitamine D (que l’on accumule avec l’exposition à la lumière), de magnésium pour éviter l’épuisement, et d’omega 3 qui aide à l’augmentation de la chaleur dans le corps.

Avec une alimentation équilibrée, et quelques compléments au besoin, vous voilà paré pour un hiver en plein forme !

 

 

9 – Gratitude tree

J’aime les journaux de gratitude (relire), ou le gratitude tree avant Noël pour se rappeler des petits moments de bonheur du quotidien. Il vous suffit d’un carnet, ou une affiche et quelques posts it, pour noter chaque jour ce qui vous a rendu heureuse : un thé et un gâteau, un sourire, un compliment, une chanson, une citation tirée de votre livre du moment…

Cela travaille le fait de se focaliser sur les moments positifs de sa journée, un exercice idéal avant d’aller se coucher.

 

10 – Une tartine de culture

En hiver, on profite des après-midi pluvieuses pour aller au musée rattraper des expos, au théâtre, au cinéma, écouter une conférence… Selon le temps, l’offre et le budget, l’idée est profiter des activités d’intérieurs pour encore une fois cultiver son jardin. J’aime aussi profiter de l’hiver pour aller faire la tournée des marchés de Noël : Hollande, Belgique, Allemagne, et allez à Paris voir les illuminations, c’est chouette aussi les city trips d’hiver !

 

….

Toutes ces astuces vous aiderons surement à vous sentir mieux pendant l’hiver, mais si le moral reste planté dans les chaussettes, et que vous sentez qu’une montagne infranchissable vous empêche d’être d’avancer, pensez à en parler à vos proches et à un médecin, tout le monde n’est pas égal face aux mouvements d’humeurs et au manque de lumière…

Quelles sont vos astuces pour ne pas souffrir de la déprime hivernale et chasser les mauvaises ondes ?

 

Illustration : tastecooking.com et Mom it Forward

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply