Browsing Category

Bien-être

Bien-être, Maternité, Yoga

Tout doux le yoga post natal avec Zalando We Love Yoga

13 March 2017

Si il y a un bien un endroit où je me sens chez moi, c’est bien sur mon tapis de yoga.

J’ai pu pratiquer le yoga pendant toute ma grossesse, jusqu’à la 39e semaine (article à lire). Le yoga a été d’ailleurs mon unique préparation à l’accouchement : comment respirer, créer une bulle et rester sereine face à l’inconnu. Mais à la naissance de mon fils, j’ai du dire au revoir à mon mat pendant quelques semaines. Entre le corps pas vraiment en état, la fatigue, le temps consacré 100% du bébé, compliqué de retrouver sa routine bien-être.

Pour préparer la rééducation, j’ai repris vers la 10e semaine du yoga postal natal sur Casa Yoga : des cours intégralement consacrés à la rééducation du périnée. Parfait pour apprendre à découvrir cette zone, et surtout comment respirer correctement pour (re)muscler son périnée. Il existe aussi des séances “quand bébé dort”, et les profs sont excellentes, foncez!

Malheureusement, ma thérapeute m’a diagnostiqué un diastasis et d’autres réjouissances, m’obligeant à ne pas pratiquer de yoga dynamique avec des planches et aucun exercice favorisant les abdominaux jusqu’à nouvel ordre. Impossible de pratiquer un vinyasa sans faire une salutation, et je ne voulais pas risquer de passer le cours à adapter mes postures.

Ma copine Smootheries (prof de yoga, et maman et femme géniale), m’a alors conseillé de reprendre le yin, le restorative et pratiquer à la maison du postnatal plus dynamique, sans solliciter les abdominaux.

J’ai donc repris le chemin du studio pour un cours de yin et tous les souvenirs sont revenus comme une madeleine de Proust : ces longs mois à pratiquer avec mon baby bump, les coups dans mon ventre, l’odeur du studio… J’ai du ré apprivoiser mon corps, apprendre à respirer de nouveau comme une femme sans gros ventre, et lâcher prise pour ne pas penser à mon bébé pendant une bonne heure.

Le yin est vraiment ma pratique favorite (je vous en parlais ici), un moment pour relâcher les tensions, méditer, prendre soin de soi, respirer. Le rythme de voix des profs est assez hypnotisant pour permettre de créer une bulle de détente et se consacrer uniquement à sa pratique.

Alors, evidemment le corps est tendu, on a parfois peur de se faire mal, mais au yin comme au yoga en général, il n’est pas question de compétition, les props sont là pour vous aider. Et si il faut 3 blocks et 2 bolsters pour se sentir en confiance et tout relâcher, aucun jugement.

Si comme beaucoup de femmes vous avez découvert le yoga pendant la grossesse, je vous encourage de continuer après l’accouchement, le yoga est un excellent allié pour aborder sereinement tous les changements de la vie. On apprend à devenir plus indulgente avec son corps et prendre le temps d’apaiser les tensions corporelles et mentales qui accompagnent souvent les premiers mois de bébé.

Presque 4 mois après mon accouchement, j’ose poster ses photos avec une jolie tenue offerte par Zalando We Love Yoga. Je poste rarement des photos de moi sur le blog, ou sur les réseaux sociaux en général, par pudeur et aussi par manque d’âme photographe dans mon entourage.

 

J’avais envie de porter une tenue plus originale que mes leggings habituel tout en gardant mon côté yogini gothique.

Coup de cœur pour ce leggings Varley , la brassière Even & Odd Active et le débardeur Onzie. Super confortable, et surtout je me sens jolie pour filer au studio, après ces semaines de post-partum où je ne reconnaissait plus mon corps. Dernier accessoire, un sac de sport Stella Mc Cartney x Adidas suffisamment grand pour mettre toutes mes affaires de yoga, de boulot, et même les changes de mon fiston. Pari réussi pour look yoga-chic Zalando non?

 

 

Avez vous pratiqué le yoga post natal ? Ou découvert le yoga pendant la grossesse ? Dites moi tout! 

 

Bien-être, Maternité

Comment acheter éthique et écologique pour bébé ?

17 February 2017

 

Avoir un enfant est une remise en question perpétuelle de ses convictions, et comme beaucoup de personnes, j’étais pleine de grandes idées avant de devenir maman :

  • le regard de mon bébé ne croisera jamais un écran
  • je ne donnerais jamais un biberon le téléphone à la main
  • il portera des couches bio ou lavables
  • je n’utiliserais jamais de lingettes nettoyantes
  • il jouera uniquement avec des jouets en bois
  • tous ses vêtements seront made in éthique.

Autant vous dire que la plupart de ces belles phrases sont tombées à l’eau en quelques jours (heures) seulement.

Parce que voilà, la réalité est une bataille permanente entre “je veux” et “je peux”. Ce qui vaut aussi pour le végéta*ime, ou l’engagement de manière générale. Dans un monde parfait, je mangerais de saison et bio uniquement et privilégierais le fait maison, mais en réalité je finis souvent par ouvrir une soupe en bouteille (bio) en baillant devant un reportage. Vivre en accord avec ses convictions c’est aussi accepter que l’on est toutes/tous un work-in-progress.

Pour les enfants, c’est pareil, tout est une question d’équilibre : même si il est difficile de passer à coté du binge shopping de naissance, il existe quelques astuces pour consommer éthique et surtout éviter de surconsommer.

 

Investir dans des produits durables

En attendant l’arrivée de bébé, pensez à demander à vos amis quels ont été les produits gadgets, les produits indispensables, et les produits pratiques même si un peu onéreux.

Dans mon cas, le gadget inutile a été un transat que mon fils a littéralement détesté, mon indispensable un tapis d’éveil où il apprend à jouer tout seul pendant plusieurs dizaines de minutes (= un café dans le calme, le paradis), et mon produit pratique est une sorte de une machine à café qui prépare un biberon en 30 secondes chrono.

Avec un peu de recul, les parents achètent majoritairement des choses qui leur semble indispensable, mais dont le bébé n’a pas forcément besoin, ou alors, dont il aura peut être besoin quelques jours seulement. Internet est une mine d’or pour fouiller, chercher des avis, et se poser les bonnes questions avant d’acheter. Investir oui, mais dans des produits durables qui idéalement suivront bébé dans sa première année.

 

 

Ebay-ebay-ebay 

Ebay est mon jardin secret : je revend régulièrement ce qui encombre mes placards, a un peu de valeur, et me permet de racheter des nouvelles fringues pour la saison.

Enceinte, j’ai trouvé pratiquement toute ma garde de robe de grossesse sur Ebay : de très jolies robes pour toutes les occasions et des maillots de bains, le tout pour un super prix.  J’ai commencé aussi à faire le trousseau de mon bébé, on trouve sur ebay des packs de pyjamas et bodys neufs ou à peine portés.

Un bébé grandi à une allure record, le mien n’a jamais porté de taille “naissance”, et a changé 3 fois de taille en 3 mois. Sachant qu’un nourrisson passe le plus clair de son temps en pyjama au départ, acheter sur ebay est une excellente solution pour éviter les orgies de shopping en magasin, trouver de supers vêtements neufs à tous les prix, sans se déplacer!

 

Les charity shops

Les anglais ont une culture de la fripe et du “charity shop”. Les charity shops sont des magasins proposant des articles neufs ou d’occasions donnés par des particuliers et des boutiques et dont les fonds sont reversés à une association. On trouve des charity shops pour les vêtements d’enfants, fringues de créateurs et même des livres. Les britanniques ont le réflexe d’aller dans des charity shops pour faire du shopping et de donner des vêtements ou objets régulièrement. La vision de l’article d’occasion n’est pas la même qu’en France, en Angleterre, c’est normal et revendiqué!

J’ai trouvé dans mon charity shop local, de supers affaires comme des pyjamas, ou un manteau d’hiver qui lui a servi au moins 2 mois (miracle). En contre partie, j’ai donné la majorité des affaires de taille “nourrisson” qu’il n’avait jamais porté. Profiter de bonnes affaires oui, mais on alimente le concept en donnant à son tour.

 

Les ami(es)

Si vous attendez un enfant, n’hésitez pas à faire le tour de vos amis pour récupérer des vêtements de grossesse ou des affaires de nourrisson. Un bébé porte quelques fois seulement le même pyjama,  il serait dommage de ne pas les partager! Et le partage est valable aussi pour les manteaux, chaussons, écharpe de portage, transat, couches lavables…

 

La location

Et si on louait pour voyager plus léger? De nombreux sites vous permettent de louer des lits parapluies, sièges autos, poussettes, ou vêtements de ski pour quelques jours. Idéal pour éviter d’investir le temps des vacances seulement, ou rentabiliser votre achat en le partageant. Pratique aussi pour tester un objet avant de l’acheter (comme les transats que les bébés adorent ou détestent…)

 

Le DIY 

A défaut d’avoir des amies à proximité pour faire du troc, j’ai eu une super belle-maman qui m’a tricoté un trousseau pour mon bébé. Des affaires magnifiques, uniques et éthique. Avoir un enfant peut être une bonne motivation pour se mettre au tricot, il existe de super vidéos pour apprendre, ou des clubs de tricots pour rencontrer des copines! Allez faire un tour sur le site de Knit Sprit : vidéos, glossaires, événements… Qui a dit que le tricot était vieillot?

Si vous n’avez pas de belle mère passionnée de tricot, et 2 mains gauches pour apprendre, tournez vous vers les créateurs indépendants comme ma copine Elsa qui propose des articles faits main, uniques sur son site Les sales gosses.. Fouillez sur Etsy, l’endroit idéal pour découvrir des jeunes marques originales!

 

Les ventes privées

Si vous êtes familières des sites de ventes privées, sachez qu’il existe des alternatives éthiques pour toute la famille :

  • Green Privé qui propose des ventes privées de couches, cosmétiques, sacs, vêtements
  • Privea est un super bon plan pour faire le plein de couches écologiques Love & Green
  • Bebe Boutik est un site dédié aux enfants, où l’on trouve des ventes privées pour les vêtements, jouets, accessoires… Une mine d’or!

 

 

Des soins éthiques pour bébé

Les bébés ont des peaux extrêmement fragile, je ne vous apprend rien, et il est primordial de choisir en priorité des soins bios, sans parfum, et idéalement vegan pour l’entretien quotidien.

Les huiles végétales comme l’huile d’abricot ou d’avocat, sont parfaites pour le massage d’après bain, ou tournez vous vers des marques françaises bio comme Acorelle (article à relire) par exemple.

Evitez les produits de grands distributeurs dont les compositions bourrées d’additifs font peur à lire, du moins si vous réussissez à comprendre leur signification.

J’achète en magasin bio des savons doux, crèmes hydratantes, de la tisane anti reflux pour les premières semaines, ou du jus de fruits bio pour bébé à diluer dans un peu d’eau qui aide à soulager les estomacs contrariés.

Mon enfant ne porte pas de couches lavables, et je craque souvent pour des lingeries nettoyantes, mais choisir des produits naturels et bio permet d’allier éthique et quotidien chargé.

 

Rappelez vous que la maternité n’est pas une course à la perfection, faire au mieux c’est déjà beaucoup! Le tout est de trouver son équilibre entre vêtements mignons de boutiques, bons plans de charity shops ou de copines, et produits naturels de magasins bio. Balance is key, comme on dit ici!

 

 

A vous le tour ! N’hésitez pas à alimenter cette liste avec vos bons plans et astuces pour consommer éthique et bio en famille.

 

 

Illustrations libres de droits Pixabay.

 

Bien-être

Prendre 5 minutes pour soi

7 February 2017

 

Depuis la naissance de mon fils, je me suis rendue compte je manquais cruellement de temps pour moi. Pendant les derniers jours de ma grossesse, je n’avais pour planning que d’aller chercher un goûter, ou me faire un marathon de vieux films. Aujourd’hui je peine à trouver 5 minutes pour moi, rien que pour moi.

Quand mon bébé dort et que les chats sont calmes, je comme à m’activer : paperasse, linge, liste de courses… Je ressens même parfois de la culpabilité à voir ma to-do-list s’agrandir. Pourtant je suis aidée, mais je panique à l’idée de voir toutes ces choses s’accumuler et m’accuse facilement de procrastiner.

Eduquer un enfant c’est un job à temps plein. Même en congé maternité, on a tendance à oublier qu’une maman à la maison ne se tourne pas les pouces : elle éduque, nourrit, organise, console, répare …

Alors, chaque jour j’essaie de trouver au moins 5 minutes pour prendre soin de moi. On devrait se promettre de penser à respirer un peu, ne pas négliger son corps et son esprit pour éviter le burn out, qu’il soit familial, maternel, professionnel…

 

  • Prendre un bain, même si ce n’est pas le bain d’une heure, mais une boule de bain ou quelques gouttes d’huile essentielle de lavande, 10 minutes pour infuser et relâcher les tensions que le corps somatise trop souvent
  • Lire (ou écouter) quelques pages d’un livre
  • Appeller un proche
  • Ecrire
  • Se faire un thé ou cuisiner son plat favori
  • Méditer
  • Prendre soin de ses ongles pour une manicure express
  • Faire quelques postures de yoga, ou même un savasana dans le noir
  • Ecouter sa chanson favorite en dansant ou chantant très fort
  • Prendre le goûter
  • Noter sa pensée gratitude de la journée dans un carnet
  • S’étirer comme un chat
  • Prévoir son prochain voyage, ou une sortie pour le week-end
  • Lire un article sur un de ses blogs favoris
  • Faire une sieste
  • Ne rien faire pendant 5 minutes
  • Se faire un cadeau, un livre, un cosmétique, une bougie…
  • Se masser les pieds
  • Appliquer un masque sur le visage
  • Se maquiller ou sentir son parfum préféré
  • Oser se regarder dans la glace et se dire “je suis jolie, même avec des cernes et un teint fatigué”

 

Même si vous avez tendance comme moi à culpabiliser de ne pas avancer sur la longue listes de choses en attente, prenez 5 minutes pour faire le plein d’énergie positives.

Un corps reposé et un esprit calme c’est finalement plus d’énergie pour avancer sereinement et anticiper les crises.

 

 

 

Et vous, ces 5 minutes : lecture ? méditation ? masque ?

Bien-être

Concours et review des cosmétiques bio Acorelle

20 January 2017

 

Je ne ferai pas de grandes révélations en vous parlant de ma passion pour les cosmétiques bio et naturels. Depuis l’arrivée du bébé, j’ai redoublé d’efforts sur l’analyse des compositions, des labels, pour consommer moins de produits, mais toujours de meilleure qualité.

Quand Acorelle m’a contacté pour essayer des produits de la gamme, les mots : marque française, certifiée bio, Ecocert, et slow cosmétiques ont tout de suite attiré ma curiosité.

Acorelle est une marque française du Lot et Garonne, qui propose une gamme de produits cosmétiques bio pour le visage, le corps, les enfants et l’épilation. Les valeurs de la marque rejoignent mon esprit de consommation : privilégier les acteurs locaux au maximum, consommer cruelty free et s’éloigner des produits chimiques qui pullulent dans la cosméto. Point bonus ? Les prix sont accessibles, plus d’excuse pour ne pas consommer bio et français!

Mon choix s’est porté sur deux produits, une huile démaquillante et une huile de massage pour bébé.

 

L’huile démaquillante 

J’utilise des huiles démaquillantes depuis plusieurs mois déjà, le principe : une huile qui démaquille en profondeur (même le mascara waterproof) et hydrate la peau est idéal pour prendre soin du visage en douceur.

Cette huile est composée de 100% de produits naturels, et 89% de produits issus de l’agriculture biologique avec de l’huile de tournesol, de l’huile d’olive, AOA anti-oxydant et de l’huile de pruneau venue tout droit du sud-ouest.

Si vous n’êtes pas encore adepte des huiles démaquillantes c’est tout simple : quelques pompes d’huile dans la main que l’on vient ensuite appliquer sur le visage en mouvements circulaires. Pour démaquiller les yeux, on masse délicatement les cils avec les doigts pour enlever le mascara. Ensuite, on ajoute un peu d’eau dans la main et sur le visage pour émulsionner, l’huile prend une texture crémeuse, et on procède au rinçage.

La peau est toute douce et parfaitement nettoyée, il suffit ensuite de passer un coton avec du toner avant d’appliquer une crème et/ou un sérum.

Mon astuce pour gagner du temps, l’utiliser sous la douche!

C’est un basique parfait, pour les adeptes du maquillage soutenu comme celles qui cherchent avant tout un soin, et avec quelques pompes par utilisation le flacon dure une éternité.

 

L’huile de massage détente pour bébé

En ce qui concerne les produits de soin pour bébé j’étais une véritable débutante. Mais avec un peu de bon sens, on se rend vite compte que leur peau ultra sensible nécessite des produits naturels uniquement.

Cette huile est composée de 100% de produits d’origine naturelle et 51% de produits issus de l’agriculture biologique : de l’huile de tournesol bio, de l’huile d’olive, et la vitamine E.

Après le bain, on applique un peu d’huile sur le corps de bébé : c’est un joli moment pour le masser, lui expliquer les différentes parties du corps, et l’écouter gazouiller!

Ce que j’adore avec cette huile, c’est qu’elle pénètre rapidement, sent délicatement bon, et hydrate parfaitement la peau de mon nourrisson.

 

 

Je vous propose de gagner 1 produit Acorelle à travers cette sélection :

 

Partagez en commentaire votre produit favori, likez les pages Facebook Acorelle et Biobeaubon et rendez vous le 27 janvier! 

 

 

 

Bien-être, Maternité, Yoga

Yoga prénatal : bienfaits sur la grossesse et l’accouchement

16 December 2016

Etre enceinte est une expérience assez incroyable, tout en portant la vie : le corps change, les hormones s’affolent, on passe facilement de l’état de plénitude à la panique et certaines douleurs peuvent venir entacher ce joli moment.

Durant toute ma grossesse, le yoga a été un précieux allié, non seulement pour accompagner les changement sereinement mais aussi préparer l’accouchement.

Et si il y a bien un moment de la vie où il ne faut se focaliser que sur soi et ses ressentis, c’est bien la grossesse. De mon côté, je n’ai pas voulu pratiquer de sport, alors que je fréquentais ma salle de sport presque tous les jours avant de tomber enceinte. Il m’avait été déconseillé de pratiquer une activité sportive (et même du yoga) pendant le premier trimestre par mon gynécologue et le fait d’être nauséeuse ne me donnait pas non plus envie de braver l’interdit. Au Royaume-Uni, les studios de yoga demandent aux femmes enceintes de pratiquer seulement après le premier trimestre.

Après 3 mois d’arrêt complet de sport et de yoga, je rêvais de retrouver le studio, mon tapis, et découvrir comment le yoga pouvait accompagner cette étape charnière de ma vie.

Il existe autant de sorte de yoga prénatal que de professeurs dans le domaine : yoga sportif, relaxant, axé sur la préparation à l’accouchement… Mon premier conseil serait de tester autant de cours possible pour trouver le cours qui vous correspondra parfaitement.

De mon côté, j’avais besoin d’un yoga assez dynamique, sans le côté “cheesy” du yoga prénatal, et la préparation à l’accouchement me semblait primordiale. J’ai même choisi de me baser principalement sur le yoga pour me préparer au jour J.

Un cours de yoga prénatal commence souvent par un “tour de table” pour se présenter, combien de semaines de grossesse, si on souffre d’un problème en particulier… Cela semble étrange et un peu intriguant au début, mais c’est un moment clef pour créer une petite communauté et apprendre aussi des bobos des autres. Comment soulager des pieds douloureux, des hanches qui tirent…

Petit tips pour bien choisir sa tenue, fuyez les leggings inconfortables avec une couture qui coupe le ventre, et privilégiez les matières douces. J’ai porté cette tenue en coton bio offerte par Décathlon pendant des semaines, super comfy et qui s’adapte du premier jour de la grossesse, jusqu’à l’accouchement (et les jours qui suivent)!  Tee shirt + leggings

 

Le cours est souvent décomposé entre pratique, exercices, et un long moment de relaxation ou méditation. Ce qui est passionnant, est que le yoga apprend à faire le lien entre le corps et le bébé. On ne sait pas toujours comment appréhender ce corps qui change, la sensation du bébé qui bouge dans le ventre, et parfois le fait de ne pas côtoyer d’autres femmes enceintes dans sa vie quotidienne.

Au départ, j’étais moi même agacée par ce côté “ghettoïsant” du yoga prénatal, car je démarrais à peine mon 2e trimestre, mon ventre n’était pas encore très voyant et je me sentais mal à l’aise avec toutes ces femmes. Cette sensation a complètement changé quelques semaines plus tard, où j’ai ressenti le besoin de venir chaque semaine, rencontrer d’autres femmes et me recentrer sur mon corps et ma pratique.

Le yoga m’a appris à lâcher prise, écouter mes sensations, me rencontrer sur cette vie qui grandissait en moi, et relâcher les tensions physiques comme mentales avec le stress du travail, la fatigue et les aléas du quotidiens.

Même si la musculature due à plusieurs années de sport m’a aidé à éviter les maux de dos ou jambes, je pense que le yoga a été un élément majeur pour accompagner mon corps dans ce changement. Il est indispensable de s’étirer, et quand on le peut pratiquer une activité physique durant sa grossesse. J’ai pratiqué jusqu’à la 39 semaine, avec un ventre énorme et 17 kilos au compteur (mon enfant est très costaud), et pourtant je ne souffrais pas de ce poids. Les femmes qui venaient au cours témoignaient toutes du fait que pratiquer régulièrement les aidaient à éviter les bobos habituels de la grossesse, rester active, et surtout sereine.

D’ailleurs j’ai pu remarquer que le “yoga buzz”, cette sensation de plénitude que l’on ressent après un cours de yoga est décuplée pendant la grossesse.

Et ses effets ne s’arrêtent pas là ! Pendant les cours, on apprend non seulement à se connecter avec son bébé, mais aussi à préparer en douceur l’accouchement, les contractions et appréhender la douleur.

Je pense sincèrement que je n’aurais jamais pu gérer mon accouchement long et compliqué (soyons honnêtes) si je n’avais pas pratiqué le yoga depuis plusieurs années, mais surtout le yoga prénatal.

J’ai appris à accepter les choses, faire confiance à mon corps, ne pas prévoir de joli plan de grossesse (qui s’avère souvent irréaliste), et appréhender sereinement la douleur.

Mon accouchement a duré près de 35 heures, 17 heures sans péridurale, avec jusqu’à la dernière minute un stress fort dû au rythme cardiaque du bébé qui ne faisait que baisser. Il a donc fallu gérer l’inconnu, le stress, la douleur, l’attente, je pense que tout cela a été possible grâce aux exercices de respirations que j’avais appris, mais aussi l’habilité à lâcher prise apprise pendant les cours.

Pendant toute la période des contractions, j’ai pu mettre en pratique les conseils comme: marcher, “sautiller” sur une yoga ball, souffler de manière progressive, me concentrer sur des vagues plutôt que des montées de douleurs ou imaginer des paysages idylliques à chaque fois que la douleur montait. Toutes ces techniques aident réellement à se plonger dans un état second (qui se rapproche de l’hypnobirthing) pour mieux vivre la douleur même sur une longue durée.

Le yoga aide aussi après l’accouchement, quand après 9 mois de grossesse et un accouchement parfois complexe, il faut aussi gérer l’arrivée du bébé qui ne demande que nous alors que la fatigue est intense. Grâce à la pratique prénatal, on apprend à gérer cette fatigue, ce stress et cette situation complètement nouvelle qui peut être source d’angoisse.

J’ai eu l’impression d’avoir appris énormément sur moi pendant ces 9 mois grâce au yoga, mais aussi à gérer les choses avec sérénité depuis l’arrivée de mon fils. Pour les personnes qui pratiquent le yoga depuis quelques années, la pratique est finalement moins physique mais beaucoup plus introspective et profonde. Une expérience que je conseille à toutes les femmes pour préparer l’arrivée du bébé. J’ai maintenant hâte de démarrer les cours maman + bébé avec mon mini tant je suis nostalgique de ces beaux moments!

 

 

 

Avez vous pratiqué le yoga prénatal ? Si oui, avec vous ressenti des bienfaits sur le déroulement de la grossesse et l’accouchement ?

Bien-être, Yoga

Sélection de Noël : 7 idées cadeaux bien-être

9 December 2016

 

Chaque année j’aime chercher des cadeaux de Noël à mes proches pour les inciter à prendre soin d’eux et se détendre.

 

Si comme moi vous faites partie du club : je fais mes cadeaux de Noël en dernier minute, je vous ai préparé une sélection d’idées cadeaux bien-être. Et puis soyons fous et un peu égoïstes, pourquoi ne pas se faire plaisir en s’offrant un cadeau bien-être pour Noël ? Cosmétiques, thé, yoga, méditation, bougie, des cadeaux simples à petits prix!

 

 

Un masque pour les cheveux au beurre de karité et huile de ricin

215516_jbco_leave-in_conditioner_1-png

Un indispensable pour les cheveux secs et déshydratés! Mes (très) longs cheveux sont bouclés et plutôt souples, et j’utilise ce soin pour définir une jolie boucle ou les assouplir avant le brushing. Il est très complet, avec de l’huile de menthe poivrée pour un cuir chevelu sain, du beurre de karité pour nourrir les cheveux, et de l’huile de ricin pour booster la pousse des cheveux. Et point plus ? Le packaging maxi de 450ml !

En savoir plus

 

 

Des soins pour la peau Oolution

mattifying-moisturizing-combination-oily-organic-skincare moisturizing-cream-facial-care-glow-up-organic-vegetable-active-ingredients-normal-to-combination-skin-type

Depuis la naissance de mon bébé, ma routine beauté a considérablement changé. Exit les soins à rallonge, les sérums, huiles et crèmes, j’utilise principalement le soin Oolution Glow up pour réveiller mon teint (fatigué) et Check Matte pour réguler ma peau mixte. Je vous ai présenté il y a quelques temps déjà les soins Oolution (relire l’article), ils sont made in France, 100 % d’origine naturelle, plein d’actifs bio,  sans huiles estérifiées, des soins qui s’adaptent complètement à la peau et surtout vegan et cruelty free. Un mini-spa dans la salle de bain !

Site Oolution

 

 

Une bougie parfumée Fleur de Tiaré de Biarritz 

screen-shot-2016-12-08-at-5-10-53-pm

Cette bougie à la cire de soja coulée à la main à une odeur divine! Une amie de Biarritz me l’a offert l’an dernier, et depuis je ne jure que par elle. L’odeur de Monoï, coco et vanille est très délicate, sucrée, et parfume toute la maison. Un thé, une bougie, un gâteau maison, et un bon bouquin et vous voilà prêt(e) pour affronter l’hiver!

Voir le site 

 

 

Un bolster de yoga

manduka-lightweight-and-supportive-round-yoga-bolster-0

Que vous soyez adepte des studios de yoga ou non, un boster de yoga est l’accessoire indispensable pour se relaxer facilement. En quelques postures de yin ou restorative yoga, on relâche les tensions, chasse les mauvaises énergies, et déconnecte du travail, des écrans pour se plonger dans une bulle de bien être.

Yoga Journal propose 7 postures simples de restorative yoga à pratiquer avec un bolster, aucune excuse pour ne pas se relaxer!

 

 

Des tisanes gourmandes (ou detox)

screen-shot-2016-12-08-at-6-59-39-pm

Je n’imagine pas un hiver sans tisanes (et sans plaid, films et bons livres). Le thé est LE cadeau qui fait toujours plaisir : une tisane gourmande au chocolat, à la frangipane, ou à la fleur d’oranger, pour accompagner quelques cookies maisons.

Pour les amoureux de détox, pensez à la version post-fêtes à confectionner chez l’herboriste pour soulager les excès de Noël.

Tisanes et thés Yumchaa

 

 

Une offre d’essai dans un studio de yoga ou une appli de méditation

bulle-de-savon

Pour finir (ou débuter) l’année sereinement, pourquoi ne pas s’essayer le yoga ? Tous les studios proposent des offres d’essais avantageuses pour débuter la pratique. Si les studios se font rares chez vous, pensez aux cours en ligne (Yogaglow, My yoga connect,Gaia…). Et pour les yogi(nis), découvrez ou approfondissez la méditation avec des applis comme Petit Bambou!

 

 

Un flacon de fleurs de Bach Rescue

thumb-le-rescue-remedy-un-elixir-floral-contre-le-stress-4285-gif

 

Grosses émotions, stress du quotidien, examens ou entretiens ? Les Fleurs de Bach Rescue toujours avoir sur soi : quelques gouttes sous la langue, pour un effet apaisant presque instantané! J’utilise ce petit flacon jaune depuis les épreuves du bac (et ça date), et je garde depuis toujours un flacon dans mon sac pour calmer mes petites angoisses.