Bien-être, Lifestyle

Vis ma vie, les charlatans de la médecine naturelle

28 March 2016

J’ai commencé à m’intéresser sérieusement aux médecines alternatives il y environ 5 ans avec l’acupuncture, l’hypnose, la naturopathie, et l’homéopathie. Convaincue des bienfaits sur ma santé et mon bien être, j’ai décidé de continuer à me faire suivre plus régulièrement une fois installée à Londres.

Mais comme dans tout milieu, il existe aussi des charlatans prêt à vous convaincre du bien fondé de leur discipline et profiter d’une éventuelle faiblesse pour essayer de vous soutirer de l’argent.

Cet article n’a pas pour but de dénoncer la médecine naturelle, bien au contraire j’en suis moi même une adepte et en parle régulièrement sur ce blog, mais plutôt vous raconter mes expériences avec ces thérapeutes malveillants.

 

 

 

Le kinésiologue gênant

En 2012, j’étais dans une phase de stress importante : je finissais mon master et l’écriture de mémoire, travaillais en alternance depuis 5 ans, et j’attendais la confirmation de la signature de mon CDI.

Une amie m’a parlé d’un kinésiologue qu’elle consultait régulièrement, et qui apparemment faisait des miracles sur elle. Curieuse, j’ai pris rendez vous avec ce thérapeute, et me voilà parti pour une séance … étrange.

Au départ, il m’a demandé des informations comme ma date de naissance, l’heure, le lieu et d’exprimer une phrase positive qui allait guider la séance. Je me suis allongée (complètement habillée) sur sa table, et il a commencé à interroger (littéralement) mon corps avec un test musculaire. Mon corps lui donnait des réponses à bases de chiffres et grâce à ces informations le kinésiologue cherchait dans un livre des éléments (terre, feu, eau, air…).

L’idée était apparemment de chercher des blocages musculaires sur certaines zones liés à mon stress. Quand il sentait une zone de resistance, grâce au chiffres il me donnait une phrase censée me représenter. Phrase qui tombait à côté de la plaque 9/10.

L’objectif était de dialoguer avec mon corps pour régler ces zones de resistance. Exemple, il appliquait un poids sur mon bras, qui devait en fin de séance resister à sa force.

A la fin de l’examen, il a choisi deux bouteilles de fleurs de Bach, que j’ai du poser sur mon plexus solaire (la bouteille, oui sans aucune application des fleurs), méditer (poireauter) 10 minutes, et répéter plusieurs fois ma phrase de départ. Sauf erreur de ma part, les fleurs de Bach marchent comme les médicaments, ce n’est pas regardant la bouteille que l’on ressent une amélioration non?

Bilan : Je n’ai pas ressenti de délivrance, ni de réduction du stress, ni d’énergie qui circulait mieux après la séance. Il faut dire que même avec toutes les meilleurs intensions, ce praticien a réussi à être à côté de la plaque pendant 1H30. Tout ça a rendu la séance de plus en plus gênante, jusqu’au moment fatidique ou j’ai du attendre avec mes bouteilles de fleur de Bach sur le torse. Je n’ai pas retenté l’expérience, étonnant.

 

La prof de yoga malhonnête

En arrivant à Londres j’ai commencé à fréquenter un cours de yin yoga dans mon studio préféré. Je ne pourrais pas expliquer pourquoi la prof m’intriguait autant que son attitude me dérangeait. Froide, très observatrice, elle n’avait pas le don de me mettre très à l’aise, mais une fois ce sentiment dépassé son cours et les postures pratiquées étaient toujours ultra relaxantes.

Un samedi, j’ai eu beaucoup de mal à me mettre dans son cours à cause de douleurs abdominales. Nous en avons discuté à la fin, et elle m’a expliqué être praticienne en thérapie cranio-sacrale, et en yogathérapie et qu’elle pouvait m’aider à gérer mes douleurs. J’ai noté ses coordonnées et l’adresse de son site pour en savoir plus.

2 jours plus tard, et quelques échanges de mails, j’ai reçu un appel pour un premier “entretien”. Je lui ai expliqué mes antécédentes médicaux, mes soucis actuels, et elle a commencé à me poser d’étranges questions : ma profession (ok), mon salaire (pas ok), à quel pourcentage je participais au revenu global du foyer (hein?). Elle ne s’est absolument pas démonté devant mon étonnement et m’a expliqué vouloir m’accompagner sérieusement dans ma démarche, en venant chez moi 3 fois par semaines pour réaménager mon espace de vie et travail, faire du yoga et de la thérapie cranio-scranale.

Mais pour que tout cela marche, il fallait régler 1200£ (1500€) d’avance. Justification ? Moins de séances ne marcherait pas, il fallait travailler intensément au départ, et aucun étalement du montant n’était possible, je devais régler l’intégralité de la somme en cash ou par carte (si généreuse) avant la première séance.

Bilan : J’ai refusé net de continuer à avancer avec cette thérapeute. Je ne mettrais jamais en doute les bienfaits de la yogathérapie ou de la thérapie cranio-sacrale, je connais d’excellents praticiens, mais cette personne malhonnête met à mal la profession. Sous couvert de bienveillance, j’ai assisté à une tentative d’arnaque à peine dissimulée. J’ai continué à fréquenter le studio sans jamais remettre les pieds dans son cours.

 

L’acupunctrice égocentrique

Je vous parle souvent d‘acupuncture et de médecine chinoise. Grâce à ces pratiques, j’ai réussi à apprendre à vivre plus correctement avec des douleurs occasionnées par mon endométriose. J’avais commencé à fréquenter un cabinet près de chez moi dont j’étais très contente niveaux prix et résultats. Le genre d’endroit pas fancy pour 1£, très traditionnel, où l’on bataille toujours pour ne pas se laisser refourguer le pack de 20 séances à la fin. Mais efficace.

Fatiguée par le marchandage permanent, j’ai décidé d’essayer de profiter d’une offre d’essai avec une autre thérapeute. Au départ, elle m’a semblé très professionnelle, très douce, à l’écoute, et très calée dans son domaine. J’ai donc commencé à fréquenter son cabinet toutes les 2 semaines.

J’étais alors dans un processus médical soutenu où l’acupuncture est souvent très conseillé. Ma thérapeute m’assurait que grâce à ces soins tout allait bien se passer, qu’elle sentait bien les choses (vous savez l’intuition). J’ai toujours été très distante avec ce genre de comportement, trop effrayée par le côté commercial de certains thérapeutes.

Une fois notre relation patient-thérapeute établie, j’ai commencé à m’étonner de son comportement : relance par SMS et WhatsApp pour booker de nouvelles séances, séance de chat Facebook avec la sonnerie du téléphone bien bruyante pendant mon temps de repos (avec les aiguilles).

Long story short, elle a changé de cabinet, doublé ses prix en justifiant des frais de location élevés (ben voyons), et quand je suis revenue vers elle en lui expliquant que les choses ne se passait pas bien de mon côté, la personne qui m’assurait avoir une bonne intuition m’a dit “je le sentais depuis le début”. Merci, ciao!

Depuis, je suis revenue à mon cabinet de quartier pas vraiment fancy où les praticiens font des miracles sur ma petite personne et mon ancienne acupunctrice continue à poster de jolis selfies sur Twitter!

 

 

————————————–

En conclusion, si vous sentez que l’aspect financier intéresse plus le thérapeute que votre bien être : fuyez. Le conseil peut paraitre bateau, mais il existe de nombreuses personnes sérieuses et bienveillantes qui s’adapterons pour vous accompagner au mieux. Et bien sûr, avant de vous engager, faites toujours une séance pour tâter la température et discuter avec votre thérapeute.

Par expérience, le premier feeling à toujours été le bon. Il existe aussi des associations nationales par pratique qui vous aiderons à savoir si la personne est reconnue et diplômée. Le bouche à oreille est aussi extrêmement important, quoique dans mon cas je me serais bien passée du kinésiologue! Posez des questions, n’hésitez pas à challenger votre praticien, et tournez les talons si vous ressentez une mauvaise énergie!

 

Je suis curieuse de connaître vos expériences en matière de médecine naturelle! Partagez en commentaires vos anecdotes de charlatans ou de super-thérapeutes!

You Might Also Like

15 Comments

  • Reply Elo 28 March 2016 at 12 h 54 min

    Coucou,
    j’ai adoré lire ton article !!!
    Pour ma part j’ai testé aussi, beaucoup beaucoup de choses par rapport à ma santé.
    Et comme toi, la kinésiologie ne m’a pas du tout convaincue, elle me faisait répéter des phrases, tout au long de la séance, puis je sais pas le processus ne m’enchantait vraiment pas, dans sa maison, le chien à la porte, idem j’avais eu de bons échos et finalement je suis ressortie très perplexe et n’y suis jamais retournée !
    Pour les fleurs de bach, c’est quand même hyper bizarre de te les avoir juste posés sur le plexus ^^, j’ai testé un pro de ces fleurs justement, et effectivement pour déterminer quelles fleurs il me fallait il m’a fait faire des tests musculaires, mais après je suis repartie avec mon mélange en flacon ;)) !
    Sinon j’ai testé: reiki (au top, même si ça ne guérit pas, ça soulage beaucoup), l’hypnose (sur moi ça n’a pas marché …), la nutripuncture (je conseille vraiment cette technique, idem que pour la kinésiologie ou les fleurs de bach c’est beaucoup basé sur les tests musculaires et moi j’ai vraiment ressenti les effets), les magnétiseurs (alors là j’ai vu de tout, de ceux qui ne font aucun effet sur moi à ceux qui ont beaucoup trop d’effet – je suis parfois ressortie en vomissant ou en étant à plat pour 15 jours), etc etc …
    Voilà pour mon expérience, et si je peux donner un conseil (à toi comme à ceux qui liront ce commentaire): ne faite pas tout en même temps, quand on est mal on a tendance à vouloir tout tenter, mais rappeler vous que médecines douces ne veut pas dire sans effets secondaires, et qu’il faut laisser au corps le temps de digérer chaque séance. J’ai été dans cette dynamique de tout entreprendre, et finalement, lassée de voir que rien ne marchait (tu m’étonnes!!!) j’ai tout arrêté qq temps et mon corps m’a dit merci !
    Allez y progressivement ! 🙂
    Des Bisous

    • Reply biobeaubon 17 April 2016 at 17 h 20 min

      Je suis vraiment d’accord sur le fait de ne pas tout tester en même temps! De mon côté je privilégie l’acupuncture qui me fait beaucoup de bien et quelques séances avec ma naturopathe quand j’en ressent le besoin.
      Mais on peut vite tomber dans un marathon des médecines naturelles, et le résultat sera négatif au final 🙁
      Je ne connais pas du tout la nutripuncture! Pour les Fleurs de Bach, le kinésiologue était un vrai charlatan. C’est comme poser un verre d’eau sur le torse d’une personne qui a soif 🙂

  • Reply Fanny 28 March 2016 at 13 h 07 min

    J’ai rencontré une naturopathe/kinésiologue un jour, pourtant recommandée par ma prof de yoga en qui j’ai toute confiance. J’y allais pour des manipulations énergétiques mais j’ai du faire 3 séances de naturopathie, nécessaires selon elle, où elle m’a refourgué des produits de nutrition hors de prix. Au bout de la 3ème fois, j’ai lâché l’affaire car ça m’avait déjà coûté bien assez cher, surtout que mes “carences” avaient été évalués à travers des diagrammes et des questionnaires, et non par des examens médicaux ou une prise de sang.
    Maintenant, je suis très attentive aux praticiens qui te font trop sortir ton portefeuille. C’est souvent signe qu’ils préfèrent l’argent à leur pratique (et je cherche une naturopathe sur Bordeaux LOL).

    • Reply biobeaubon 17 April 2016 at 17 h 17 min

      Ah le coup des produits super chers! Mon acupunctrice tentait toujours de me refourguer des tonnes de produits hors de prix qui allait VRAIMENT m’aider.
      Oui, enfin des ampoules de ginseng…

  • Reply Crayons et Chiffons 28 March 2016 at 14 h 58 min

    J’ai la chance d’habiter dans une toute petite ville, ou le bouche à oreille marche très bien, c’est comme ça que je choisis mes praticiens et autres intervenants, parce qu’il est très difficile de cacher trop longtemps ce genre de comportement mercantile (les gens parlent beaucoup!)
    Néanmoins, ces exemples que tu as cités font toujours un peu peur!

    • Reply biobeaubon 17 April 2016 at 16 h 40 min

      Je suis d’accord! A Londres, la ville est tellement immense que tu peux finalement faire ton bout de chemin sans être très honnête, et ça n’alertera personne 🙁
      Mais bon qui dit thérapie même naturelle, ni venir consulter parce que l’on a un soucis donc une faiblesse et certains aiment exploiter le filon!

  • Reply tania 28 March 2016 at 20 h 19 min

    Coucou article très intéressant c est appréciable d avoir ce genre de retour d expérience.
    Il y a des malhonnêtes dans tous les métiers, la prof de yoga y est allée fort sans étalement 😮
    Pour l instant pas de mauvaise expérience la seule fois que j ai consulté un ostéopathe ça s est bien passé, le courant est bien passé, j ai eu quelques séances, suis en partie en voyage les douleurs se sont estampes. C était une amie qui me l avais recommandé, mon amie bretonne

    • Reply biobeaubon 17 April 2016 at 16 h 39 min

      La prof de yoga était incroyable, elle insistait pour me dire que sans payer le prix fort je ne guérirais pas, c’était pour mon bien. Ca sentait limite la dérive sectaire son discours 🙁
      Quand un thérapeute est recommandé par un/e ami(e) c’est tout de suite rassurant! Mais en étant à l’étranger, avec au début moins de contact c’est l’assurance de se planter une ou deux fois dans le choix 😀

  • Reply Muntsa 28 March 2016 at 21 h 27 min

    Tellement des histoires à raconter! Heureusement, presque toujours des bonnes. Dû à mon parcours et à ma profession, je suis bien en contacte avec des professionnels des thérapies alternatives ou bien allopathiques. Il ne faut pas oublier, qu’on trouve aussi des charlatans avec un diplôme universitaire. Un des pires souvenirs…un professeur de réflexologie qui depuis le premier moment me disait que j’étais en très mauvais santé, que je souffrirais de plein de problèmes (j’avais que 18 ans)…sans m’avoir pas touché et dans me donner aucune explication. J’ai quitté la formation, je en ai fait un autre et…16 après je suis encore en très bonne santé et en pleine forme. Cela dit, c’est vrai que depuis j’essaie de bien m’entourer et aller voir des praticiens qui m’ont été recommandés

    • Reply biobeaubon 17 April 2016 at 16 h 36 min

      Médecins ou thérapeutes on trouve de vrais charlatans partout! J’avais une gynécologue qui adorait me dire que la tisane d’ortie en cas d’infection urinaire suffisait. J’ai risqué une infection des reins à cause d’elle…
      Le meilleur moyen de ne pas se planter reste le bouche à oreille oui!

  • Reply Mayleen 1 April 2016 at 8 h 56 min

    Article très intéressant ! Il met en avant ce que peu de personnes osent parler !
    Il est difficile de faire confiance à ces médecins, déjà car leur univer est flou…
    Personnellement, je me fis aux bons bouches à oreilles.
    Je vais rarement de moi-même voir une personne inconnu, mais il en faut des comme toi qui teste 🙂
    xx, Marion !

    • Reply biobeaubon 17 April 2016 at 16 h 34 min

      En vivant à l’étranger tu as rarement des contacts ou bouche à oreille au début. Du coup j’épluche les sites, j’analyse tout ça pour me faire une idée.
      Bon, ça peut louper 🙂
      Le mieux c’est vraiment le bouche à oreille, je suis bien d’accord!

  • Reply Sweetlilou 15 June 2016 at 18 h 46 min

    Bien choisir sa formation est essentiel. Il est conseillé de s’inscrire dans une école affiliée à la FENAHMAN (la fédération française de naturopathie). Cette école, conformément à la charte de déontologie de la profession, vous délivrera un enseignement complet et un diplôme reconnu.Pendant votre formation théorique et pratique, vous apprendrez, entre autres : les grands systèmes, les principes et techniques d’hygiène vitale (phytothérapie, diététique, hydrologie…), la psychologie, la réflexologie, l’énergétique, les méthodes de relaxation et de gestion du stress, la morphopsychologie, l’iridologie, comment conduire une séance, comment établir un bilan de terrain, la législation, etc. Plus d’informations sur:http://naturopathie.confort-domicile.com/

  • Reply Endopmette 15 August 2016 at 2 h 26 min

    Hello!
    Je découvre tout juste ton blog et viens de dévorer plusieurs articles.
    Je suis aussi atteinte d’endometriose (mais je suis arrivée “chez toi” par volonté d’adopter un style de vie plus en phase avec mes attentes, bio, sain…tout ce que tu as l’air d’appliquer au top! 🙂 ).
    Toujours est-il que des médecins classiques ou praticiens de médecines naturelles j’en ai vu pas mal ces dernières années, dont certains chez qui je ne remettrai pas les pieds!
    Félicitations pour ta grossesse. Pour trop bien connaître tout cela, je déduis à travers tes lignes la difficulté de ton parcours, et je ne peux qu’être très heureuse pour toi 🙂
    Au plaisir de continuer à te lire à présent et belle fin d’été!

  • Leave a Reply