Browsing Category

Yoga

Bien-être, Maternité, Yoga

Tout doux le yoga post natal avec Zalando We Love Yoga

13 March 2017

Si il y a un bien un endroit où je me sens chez moi, c’est bien sur mon tapis de yoga.

J’ai pu pratiquer le yoga pendant toute ma grossesse, jusqu’à la 39e semaine (article à lire). Le yoga a été d’ailleurs mon unique préparation à l’accouchement : comment respirer, créer une bulle et rester sereine face à l’inconnu. Mais à la naissance de mon fils, j’ai du dire au revoir à mon mat pendant quelques semaines. Entre le corps pas vraiment en état, la fatigue, le temps consacré 100% du bébé, compliqué de retrouver sa routine bien-être.

Pour préparer la rééducation, j’ai repris vers la 10e semaine du yoga postal natal sur Casa Yoga : des cours intégralement consacrés à la rééducation du périnée. Parfait pour apprendre à découvrir cette zone, et surtout comment respirer correctement pour (re)muscler son périnée. Il existe aussi des séances “quand bébé dort”, et les profs sont excellentes, foncez!

Malheureusement, ma thérapeute m’a diagnostiqué un diastasis et d’autres réjouissances, m’obligeant à ne pas pratiquer de yoga dynamique avec des planches et aucun exercice favorisant les abdominaux jusqu’à nouvel ordre. Impossible de pratiquer un vinyasa sans faire une salutation, et je ne voulais pas risquer de passer le cours à adapter mes postures.

Ma copine Smootheries (prof de yoga, et maman et femme géniale), m’a alors conseillé de reprendre le yin, le restorative et pratiquer à la maison du postnatal plus dynamique, sans solliciter les abdominaux.

J’ai donc repris le chemin du studio pour un cours de yin et tous les souvenirs sont revenus comme une madeleine de Proust : ces longs mois à pratiquer avec mon baby bump, les coups dans mon ventre, l’odeur du studio… J’ai du ré apprivoiser mon corps, apprendre à respirer de nouveau comme une femme sans gros ventre, et lâcher prise pour ne pas penser à mon bébé pendant une bonne heure.

Le yin est vraiment ma pratique favorite (je vous en parlais ici), un moment pour relâcher les tensions, méditer, prendre soin de soi, respirer. Le rythme de voix des profs est assez hypnotisant pour permettre de créer une bulle de détente et se consacrer uniquement à sa pratique.

Alors, evidemment le corps est tendu, on a parfois peur de se faire mal, mais au yin comme au yoga en général, il n’est pas question de compétition, les props sont là pour vous aider. Et si il faut 3 blocks et 2 bolsters pour se sentir en confiance et tout relâcher, aucun jugement.

Si comme beaucoup de femmes vous avez découvert le yoga pendant la grossesse, je vous encourage de continuer après l’accouchement, le yoga est un excellent allié pour aborder sereinement tous les changements de la vie. On apprend à devenir plus indulgente avec son corps et prendre le temps d’apaiser les tensions corporelles et mentales qui accompagnent souvent les premiers mois de bébé.

Presque 4 mois après mon accouchement, j’ose poster ses photos avec une jolie tenue offerte par Zalando We Love Yoga. Je poste rarement des photos de moi sur le blog, ou sur les réseaux sociaux en général, par pudeur et aussi par manque d’âme photographe dans mon entourage.

 

J’avais envie de porter une tenue plus originale que mes leggings habituel tout en gardant mon côté yogini gothique.

Coup de cœur pour ce leggings Varley , la brassière Even & Odd Active et le débardeur Onzie. Super confortable, et surtout je me sens jolie pour filer au studio, après ces semaines de post-partum où je ne reconnaissait plus mon corps. Dernier accessoire, un sac de sport Stella Mc Cartney x Adidas suffisamment grand pour mettre toutes mes affaires de yoga, de boulot, et même les changes de mon fiston. Pari réussi pour look yoga-chic Zalando non?

 

 

Avez vous pratiqué le yoga post natal ? Ou découvert le yoga pendant la grossesse ? Dites moi tout! 

 

Bien-être, Maternité, Yoga

Yoga prénatal : bienfaits sur la grossesse et l’accouchement

16 December 2016

Etre enceinte est une expérience assez incroyable, tout en portant la vie : le corps change, les hormones s’affolent, on passe facilement de l’état de plénitude à la panique et certaines douleurs peuvent venir entacher ce joli moment.

Durant toute ma grossesse, le yoga a été un précieux allié, non seulement pour accompagner les changement sereinement mais aussi préparer l’accouchement.

Et si il y a bien un moment de la vie où il ne faut se focaliser que sur soi et ses ressentis, c’est bien la grossesse. De mon côté, je n’ai pas voulu pratiquer de sport, alors que je fréquentais ma salle de sport presque tous les jours avant de tomber enceinte. Il m’avait été déconseillé de pratiquer une activité sportive (et même du yoga) pendant le premier trimestre par mon gynécologue et le fait d’être nauséeuse ne me donnait pas non plus envie de braver l’interdit. Au Royaume-Uni, les studios de yoga demandent aux femmes enceintes de pratiquer seulement après le premier trimestre.

Après 3 mois d’arrêt complet de sport et de yoga, je rêvais de retrouver le studio, mon tapis, et découvrir comment le yoga pouvait accompagner cette étape charnière de ma vie.

Il existe autant de sorte de yoga prénatal que de professeurs dans le domaine : yoga sportif, relaxant, axé sur la préparation à l’accouchement… Mon premier conseil serait de tester autant de cours possible pour trouver le cours qui vous correspondra parfaitement.

De mon côté, j’avais besoin d’un yoga assez dynamique, sans le côté “cheesy” du yoga prénatal, et la préparation à l’accouchement me semblait primordiale. J’ai même choisi de me baser principalement sur le yoga pour me préparer au jour J.

Un cours de yoga prénatal commence souvent par un “tour de table” pour se présenter, combien de semaines de grossesse, si on souffre d’un problème en particulier… Cela semble étrange et un peu intriguant au début, mais c’est un moment clef pour créer une petite communauté et apprendre aussi des bobos des autres. Comment soulager des pieds douloureux, des hanches qui tirent…

Petit tips pour bien choisir sa tenue, fuyez les leggings inconfortables avec une couture qui coupe le ventre, et privilégiez les matières douces. J’ai porté cette tenue en coton bio offerte par Décathlon pendant des semaines, super comfy et qui s’adapte du premier jour de la grossesse, jusqu’à l’accouchement (et les jours qui suivent)!  Tee shirt + leggings

 

Le cours est souvent décomposé entre pratique, exercices, et un long moment de relaxation ou méditation. Ce qui est passionnant, est que le yoga apprend à faire le lien entre le corps et le bébé. On ne sait pas toujours comment appréhender ce corps qui change, la sensation du bébé qui bouge dans le ventre, et parfois le fait de ne pas côtoyer d’autres femmes enceintes dans sa vie quotidienne.

Au départ, j’étais moi même agacée par ce côté “ghettoïsant” du yoga prénatal, car je démarrais à peine mon 2e trimestre, mon ventre n’était pas encore très voyant et je me sentais mal à l’aise avec toutes ces femmes. Cette sensation a complètement changé quelques semaines plus tard, où j’ai ressenti le besoin de venir chaque semaine, rencontrer d’autres femmes et me recentrer sur mon corps et ma pratique.

Le yoga m’a appris à lâcher prise, écouter mes sensations, me rencontrer sur cette vie qui grandissait en moi, et relâcher les tensions physiques comme mentales avec le stress du travail, la fatigue et les aléas du quotidiens.

Même si la musculature due à plusieurs années de sport m’a aidé à éviter les maux de dos ou jambes, je pense que le yoga a été un élément majeur pour accompagner mon corps dans ce changement. Il est indispensable de s’étirer, et quand on le peut pratiquer une activité physique durant sa grossesse. J’ai pratiqué jusqu’à la 39 semaine, avec un ventre énorme et 17 kilos au compteur (mon enfant est très costaud), et pourtant je ne souffrais pas de ce poids. Les femmes qui venaient au cours témoignaient toutes du fait que pratiquer régulièrement les aidaient à éviter les bobos habituels de la grossesse, rester active, et surtout sereine.

D’ailleurs j’ai pu remarquer que le “yoga buzz”, cette sensation de plénitude que l’on ressent après un cours de yoga est décuplée pendant la grossesse.

Et ses effets ne s’arrêtent pas là ! Pendant les cours, on apprend non seulement à se connecter avec son bébé, mais aussi à préparer en douceur l’accouchement, les contractions et appréhender la douleur.

Je pense sincèrement que je n’aurais jamais pu gérer mon accouchement long et compliqué (soyons honnêtes) si je n’avais pas pratiqué le yoga depuis plusieurs années, mais surtout le yoga prénatal.

J’ai appris à accepter les choses, faire confiance à mon corps, ne pas prévoir de joli plan de grossesse (qui s’avère souvent irréaliste), et appréhender sereinement la douleur.

Mon accouchement a duré près de 35 heures, 17 heures sans péridurale, avec jusqu’à la dernière minute un stress fort dû au rythme cardiaque du bébé qui ne faisait que baisser. Il a donc fallu gérer l’inconnu, le stress, la douleur, l’attente, je pense que tout cela a été possible grâce aux exercices de respirations que j’avais appris, mais aussi l’habilité à lâcher prise apprise pendant les cours.

Pendant toute la période des contractions, j’ai pu mettre en pratique les conseils comme: marcher, “sautiller” sur une yoga ball, souffler de manière progressive, me concentrer sur des vagues plutôt que des montées de douleurs ou imaginer des paysages idylliques à chaque fois que la douleur montait. Toutes ces techniques aident réellement à se plonger dans un état second (qui se rapproche de l’hypnobirthing) pour mieux vivre la douleur même sur une longue durée.

Le yoga aide aussi après l’accouchement, quand après 9 mois de grossesse et un accouchement parfois complexe, il faut aussi gérer l’arrivée du bébé qui ne demande que nous alors que la fatigue est intense. Grâce à la pratique prénatal, on apprend à gérer cette fatigue, ce stress et cette situation complètement nouvelle qui peut être source d’angoisse.

J’ai eu l’impression d’avoir appris énormément sur moi pendant ces 9 mois grâce au yoga, mais aussi à gérer les choses avec sérénité depuis l’arrivée de mon fils. Pour les personnes qui pratiquent le yoga depuis quelques années, la pratique est finalement moins physique mais beaucoup plus introspective et profonde. Une expérience que je conseille à toutes les femmes pour préparer l’arrivée du bébé. J’ai maintenant hâte de démarrer les cours maman + bébé avec mon mini tant je suis nostalgique de ces beaux moments!

 

 

 

Avez vous pratiqué le yoga prénatal ? Si oui, avec vous ressenti des bienfaits sur le déroulement de la grossesse et l’accouchement ?

Bien-être, Yoga

Sélection de Noël : 7 idées cadeaux bien-être

9 December 2016

 

Chaque année j’aime chercher des cadeaux de Noël à mes proches pour les inciter à prendre soin d’eux et se détendre.

 

Si comme moi vous faites partie du club : je fais mes cadeaux de Noël en dernier minute, je vous ai préparé une sélection d’idées cadeaux bien-être. Et puis soyons fous et un peu égoïstes, pourquoi ne pas se faire plaisir en s’offrant un cadeau bien-être pour Noël ? Cosmétiques, thé, yoga, méditation, bougie, des cadeaux simples à petits prix!

 

 

Un masque pour les cheveux au beurre de karité et huile de ricin

215516_jbco_leave-in_conditioner_1-png

Un indispensable pour les cheveux secs et déshydratés! Mes (très) longs cheveux sont bouclés et plutôt souples, et j’utilise ce soin pour définir une jolie boucle ou les assouplir avant le brushing. Il est très complet, avec de l’huile de menthe poivrée pour un cuir chevelu sain, du beurre de karité pour nourrir les cheveux, et de l’huile de ricin pour booster la pousse des cheveux. Et point plus ? Le packaging maxi de 450ml !

En savoir plus

 

 

Des soins pour la peau Oolution

mattifying-moisturizing-combination-oily-organic-skincare moisturizing-cream-facial-care-glow-up-organic-vegetable-active-ingredients-normal-to-combination-skin-type

Depuis la naissance de mon bébé, ma routine beauté a considérablement changé. Exit les soins à rallonge, les sérums, huiles et crèmes, j’utilise principalement le soin Oolution Glow up pour réveiller mon teint (fatigué) et Check Matte pour réguler ma peau mixte. Je vous ai présenté il y a quelques temps déjà les soins Oolution (relire l’article), ils sont made in France, 100 % d’origine naturelle, plein d’actifs bio,  sans huiles estérifiées, des soins qui s’adaptent complètement à la peau et surtout vegan et cruelty free. Un mini-spa dans la salle de bain !

Site Oolution

 

 

Une bougie parfumée Fleur de Tiaré de Biarritz 

screen-shot-2016-12-08-at-5-10-53-pm

Cette bougie à la cire de soja coulée à la main à une odeur divine! Une amie de Biarritz me l’a offert l’an dernier, et depuis je ne jure que par elle. L’odeur de Monoï, coco et vanille est très délicate, sucrée, et parfume toute la maison. Un thé, une bougie, un gâteau maison, et un bon bouquin et vous voilà prêt(e) pour affronter l’hiver!

Voir le site 

 

 

Un bolster de yoga

manduka-lightweight-and-supportive-round-yoga-bolster-0

Que vous soyez adepte des studios de yoga ou non, un boster de yoga est l’accessoire indispensable pour se relaxer facilement. En quelques postures de yin ou restorative yoga, on relâche les tensions, chasse les mauvaises énergies, et déconnecte du travail, des écrans pour se plonger dans une bulle de bien être.

Yoga Journal propose 7 postures simples de restorative yoga à pratiquer avec un bolster, aucune excuse pour ne pas se relaxer!

 

 

Des tisanes gourmandes (ou detox)

screen-shot-2016-12-08-at-6-59-39-pm

Je n’imagine pas un hiver sans tisanes (et sans plaid, films et bons livres). Le thé est LE cadeau qui fait toujours plaisir : une tisane gourmande au chocolat, à la frangipane, ou à la fleur d’oranger, pour accompagner quelques cookies maisons.

Pour les amoureux de détox, pensez à la version post-fêtes à confectionner chez l’herboriste pour soulager les excès de Noël.

Tisanes et thés Yumchaa

 

 

Une offre d’essai dans un studio de yoga ou une appli de méditation

bulle-de-savon

Pour finir (ou débuter) l’année sereinement, pourquoi ne pas s’essayer le yoga ? Tous les studios proposent des offres d’essais avantageuses pour débuter la pratique. Si les studios se font rares chez vous, pensez aux cours en ligne (Yogaglow, My yoga connect,Gaia…). Et pour les yogi(nis), découvrez ou approfondissez la méditation avec des applis comme Petit Bambou!

 

 

Un flacon de fleurs de Bach Rescue

thumb-le-rescue-remedy-un-elixir-floral-contre-le-stress-4285-gif

 

Grosses émotions, stress du quotidien, examens ou entretiens ? Les Fleurs de Bach Rescue toujours avoir sur soi : quelques gouttes sous la langue, pour un effet apaisant presque instantané! J’utilise ce petit flacon jaune depuis les épreuves du bac (et ça date), et je garde depuis toujours un flacon dans mon sac pour calmer mes petites angoisses.

 

Bien-être, Lifestyle, Yoga

Coup de coeur sur 3 livres inspirants

11 November 2015

Je ne vais pas faire de grande révélation, mais j’adore lire. Je passe mon temps libre ma liseuse à la main, à découvrir de nouveaux romans, des nouvelles, des polars en français ou en anglais, et des tonnes de livres de sociologie.

Tout est prétexte à lire quelques lignes, les transports, une soirée tranquille à la maison, un déjeuner toute seule, ou une insomnie. Mon moment favori reste les vacances, où je peux littéralement dévorer plusieurs livres par jour et me couper du monde.

Lire permet de voyager, de découvrir de nouvelles cultures, de faire connaissance avec de nouvelles personnes, parce que l’on se lie d’amitié avec les auteurs et leurs personnages.

Ces derniers temps, j’ai lu plusieurs livres inspirants pour surmonter des épreuves, vivre une vie plus positive et tout simplement oser, et j’avais envie de vous partager mes coups de coeur.

 

 

 

Yoga for life – Colleen Saidman

yoga-for-life-9781476776781_hr

 

Colleen est une prof de yoga américaine mondialement reconnue, on lui prête même la réputation de prof de yoga des stars pour son studio dans les Hamptons où beaucoup de célébrités ont leurs habitudes.

L’histoire de Colleen est incroyable, de son enfance dans une famille italienne du Midwest, à ses années d’adolescence vraiment rock-n-roll, sa carrière de mannequin ou elle jouera de trop près avec la drogue, le diagnostic d’une maladie grave, ses histoires d’amours difficiles, pour connaitre une nouvelle vie saine, assumée, positive.

Colleen à le don de nous montrer dans son livre qu’il est essentiel de s’aimer, se respecter, ne pas être en conflit avec les autres, apprendre à pardonner et surtout s’assumer.

Entre chaque chapitre, elle propose des variations de yoga avec des thèmes comme l’acception ou le pardon. Pour moi, ce livre a été une véritable révélation, chaque chapitre à su faire écho à un souvenir de ma vie, Colleen se livre sans tabous, sans édulcorer son aventure. Ce qui m’a particulièrement plu, c’est qu’elle ne tente pas ici de s’inventer une mythologie, mais parler en tant que professeur de yoga mais surtout femme de 50 ans.

J’ai fait du chemin sur ma difficulté à pardonner aux autres, mais aussi à accepter son passé et ses erreurs en lisant ce livre. Bref, à lire (et relire).

 

 

 

Tiny beautiful things – Cheryl Strayed

Tiny_Beautiful-680

Ou Cheryl Strayed en général. J’ai découvert l’auteur avec Wild, ce livre magique qui raconte sa propre aventure de recherche de  son identité à travers un trek de plusieurs mois à travers les Etats-Unis.

Cheryl (je me permets) est une badass avec un coeur immense. Ce livre en est la preuve, avec la retranscription de correspondance, quand elle répondait au “courrier du coeur” anonymement sous le pseudo de Sugar. Des milliers de personnes lui ont adressé leurs questions dans des moments de vies compliqués: divorces, fausses couches, difficulté à annoncer son homosexualité à sa famille, ou envie de tromper son conjoint.

Sugar / Cheryl est la meilleure amie dont tout le monde à rêvé, celle qui ose dire la vérité, qui déculpabilise, ose dire que les autres sont parfois des monstres, et que oui c’est humain d’être triste, tout en donnant des conseils concrets, et toujours juste.

J’ai souvent été émue (presque) aux larmes en lisant ce livre, et certaines histoires ont raisonné en moi, comme si Sugar m’expliquait où aller à l’instant T.

Ce livre est positif, vous donnera envie de relever la tête, de rire / pleurer, et surtout de toujours se rappeler que dernières les façades sociales tout le monde livre de grandes batailles personnelles.  Un support parfait pour developper son esprit de bienveillance et compassion.

 

 

 

 

Yoga girl – Rachel Brathen

yogagirl_US-cover

 

Comme plus d’1 millions de gens sur Instagram, je suis activement le compte de Yoga Girl. Une professeur de yoga suédoise installée à Aruba, qui fait des headstands dans des décors de rêves, avec son mari et ses chiens.

J’ai toujours été un étonnée par le côté parfait des photos de Rachel et son apparente joie de vivre, et ses états d’âmes très sombres qu’elle ose livrer parfois quotidiennement. Décès de sa meilleure amie, tentative de suicide de sa mère, se mélange aux photos de mariage et aux postures de yoga.

Pour être honnête je trouvais tout ça un peu-beaucoup marketing, et finalement très peu sincère, mais des avis majoritairement très positifs sur son livre ont éveillés ma curiosité.

Et j’ai eu une excellente surprise. Rachel livre son histoire, celle d’une jeune femme de 27 ans qui a vécu depuis toute jeune des épreuves familiales très difficiles, une adolescence en révolte, qui l’a mené à 18 ans au Costa Rica où elle découvert une vie seule, simple mais libre, qui l’a amené à pratiquer le yoga.

Et finalement, j’ai découvert derrière le côté très marketé de Yoga Girl les clefs de son succès. Evidemment, beaucoup de gens peuvent faire des headstands sur une plage et récolter des centaines de likes, mais Rachel ose livrer sa vie dans une ère où l’exposition de soi est reine.

Ce qui était naïf au début est devenu un business, mais cela ne lui enlève pas ses bonnes intentions de départs : parler de sa vie quotidienne avec une communauté, partager ses cours de yoga, apporter des conseils grâce aux situations qu’elle a déjà traversé, et surtout faire le bien autour de soi.

Rachel a depuis crée une association qui vient en secours aux animaux abandonnés “Sergent Pepper Friends” et une plateforme collaborative autour du yoga oneOeight.

Ce livre est un concentré de force, d’énergies positives, et bonus, on y trouve des variations de yoga et des recettes gourmandes.

 

 

Quels sont les derniers livres qui vous ont inspiré? Partagez vos coups de coeurs!

Bien-être, Yoga

Mindfulness, comment le pratiquer au quotidien

3 November 2015

 

Mindfulness, est une pratique qui consiste à reconnecter son corps et son esprit et vivre l’instant présent. Tout cela sonne baba new age dit comment ça non ? Et bien pas vraiment.

Mindfulness ou comment méditer simplement, partout et sans materiel.

 

Mindfulness, je vis en pleine conscience

Imaginez une manière simple et concrète de méditer, qui vous aidera à apporter du calme dans toutes les situations,  calmer cette petite voix dans votre tête, et démêler le nœud qui vous tord le ventre.

En se focalisant sur le moment present, et toutes les sensations que l’on ressent à un instant T, l’esprit s’apaise très rapidement, et on l’on retrouve une sensation de bien être et de calme.

Vivre « en pleine conscience » signifie prendre un moment pour se concentrer uniquement sur les sensations ressenties et non pas sur les pensées futures / passées.

 

Pratiquer le mindfulness au quotidien, mais concrètement ?

Il est très facile d’apporter le mindfulness dans votre quotidien. Dans son lit, sous la douche, sur sa chaise de bureau, il suffit de quelques astuces pour se reconnecter avec soi même.

 

Sous la douche

Tentez l’experience de prendre votre douche, en vous focalisant sur toutes les sensations que vous ressentez à l’instant T : l’eau, les odeurs de savon, le bruit des gouttes, la sensation de chaleur. Essayer de vous concentrer exclusivement sur ces sens, et meditez simplement le matin pendant 10 minutes.

 

Manger/ cuisiner

Pour beaucoup manger signifie allumer la television, la radio ou regarder son telephone en machant tres vite. L’experience ici est de se concentrer sur la couleur des aliments, les odeurs, le bruit de votre machoire, le goût des plats que vous degustez. Sans pertubateurs extérieurs, au calme, l’idée est de se reconnecter au moins 1 fois par jour.

Pensez aussi à cuisiner dans le calme, on vous focalisant sur les odeurs, les couleurs et les sons.

 

Prendre le metro

Les transports en commun peuvent être une source quotidienne de stress, mais essayez de tranformer cette experience en moment de méditation.

Fixez votre attention sur des détails, les couleurs des vêtements des personnes qui vous entourent, le paysage qui défile à la fenêtre, l’artwork des affiches, les sons. Cela marche aussi dans les embouteillages et permet de ne pas laisser le stress nous gagner, et transformer une action subie en moment de méditation.

 

Au travail

Les demandes affluent et le stress monte? Prenez 5 minutes pour déconnecter vos yeux de l’écran, écoutez les sons qui vous entourent, les couleurs sur votre bureau, et l’odeur de la machine à café. Respirez, et imaginez une couleur pour l’air inspiré et une autre couleur pour l’air expiré. Le calme reviendra de lui même.

 

Je vous conseille un petit livre qui ne me quitte plus “The little book of mindfulness” pour apprendre à retrouver son calme grace à des astuces simples et des citations inspirantes.

 

 

 

Faites du mindfulness un reflexe dans votre quotidien, du lever au coucher, avec des pauses régulières qui vous permettront de mieux gérer le stress et apprendre à écouter vos sensations.

mindm

Bien-être, Lifestyle, Yoga

20 idées simples pour se sentir heureux(se)

19 October 2015

 

Le spleen de l’hiver qui arrive, la nostalgie des vacances, la tuile annuelle qui nous tombe dessus… Vous traînez un petit moral?

Ce qui est bien après une période un peu “down” c’est que l’on peut faire une liste de tout ce qui aide pour se sentir heureux. En vrac, et non classé par ordre d’efficacité (j’ai des limites à mon addiction aux listes)!

 

  • Se préparer de super petits-déjeuners
  • Relire Yoga for Life de Colleen Saidman et Tiny Beautiful Things de Cheryl Straiyed
  • Dormir sans réveil
  • Regarder des films qui font sourire, plus c’est niais, plus ça soulage
  • Prendre le temps de scroller la liste “animal” de Buzzfeed, surtout pour les corgis
  • Se plaindre
  • Aller à un cours de yoga, et de yin yoga si on se sent raplapla
  • Méditer 5 minutes par jour
  • Cuisiner des plats comfort food (Tomato soup, grilled cheese, beans)
  • Se prévoir un massage, ou une séance d’acupuncture
  • Acheter des chaussettes-chaussons et les porter au lit
  • Vivre avec une bouillotte
  • Se faire une playlist “C’était cool quand j’avais 17 ans” (pour moi Placebo, Marilyn Manson et Garbage)
  • Oser dire non, quand vous n’avez pas envie de vous faire violence
  • Se faire poser un masque à l’argile sur la peau, de l’huile de coco sur les cheveux, et se masser les mains
  • Mettre des marshmallow dans son chocolat chaud
  • Regarder Mean Girls et Clueless, encore
  • Faire des crêpes, même si ce n’est pas la Chandeleur
  • Tenir son carnet de gratitude, et écrire une pensée par jour

 

Se répéter que “tout finira par aller mieux”, et y croire.